rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti
Nouvelles Technologies
rss itunes deezer

Stimulateurs de mémoire

Par Dominique Desaunay

Des chercheurs américains ont testé de nouveaux types d’implants cérébraux qui améliorent significativement la mémoire immédiate de personnes souffrant de lésions cérébrales. Les scientifiques estiment que leurs dispositifs permettraient également de contrer la dégénérescence des neurones chez des individus atteints d’Alzheimer.

Amis cyborgs bonjour ! Enfin presque ! Car enficher une mémoire artificielle, directement dans nos cerveaux, comme l’imaginent depuis longtemps les auteurs de science-fiction, reste pour l’instant hors de notre portée. En revanche, créer des stimulateurs cérébraux capables de rétablir les fonctions mémorielles de personnes souffrant de lésions à la suite d’un traumatisme semble devenir une réalité tangible.

L’opération nécessite toutefois une intervention chirurgicale délicate et complexe, afin d’introduire profondément dans le cerveau des électrodes. C’est la raison pour laquelle une agence du département américain de la Défense, la Darpa, a investi 77 millions de dollars depuis 5 ans, afin d’améliorer les procédés. Les premiers stimulateurs mémoriels sortent enfin des labos. Le premier de ces dispositifs qui a été développé par l’université de Pennsylvanie permet d’accroître la transmission des signaux électriques entre les zones du cerveau qui sont responsables de la mémoire.

Une prothèse qui amplifie les signaux transmis par les neurones

Les résultats de ces expérimentations sont significatifs, la mémoire serait ainsi, à l’aide de ces implants électroniques, renforcée de 15 à 18 %. Les chercheurs de l’Université de Californie du Sud ont voulu tester une autre approche. Quand on est incapable de se remémorer des situations simples comme « où sont mes clés ? Où ai-je garé la voiture ? J’ai pris mes pilules ? » La prothèse neurologique qu’ils ont mise au point enregistre et amplifie la signature des signaux transmis par les neurones correspondant à un souvenir précis. Résultat ! Un taux de 37 % du renforcement de la mémoire est alors constaté. Les deux dispositifs ont été expérimentés avec succès auprès de plusieurs patients volontaires souffrant d’épilepsie qui étaient déjà équipés d’électrodes intracérébrales.

Pour l’instant, tous ces appareillages sont encombrants ! Mais les neuroscientifiques travaillent à la miniaturisation de leurs systèmes et au développement d’implants souples et biocompatibles qui seront moins intrusifs. Ces recherches, si elles aboutissent, permettraient de faire reculer le déclin cognitif lié à l’âge ! Et il y a urgence, rappelons que les plus de 80 ans seront quatre fois plus nombreux en 2050 dans le monde. Des technologies qui seraient profitables à tous en définitive, nous transformant en être humain électroniquement augmenté doté d’une mémoire prodigieuse, du moins si l’on peut encore se fier aux ouvrages de science-fiction.

Vous avez des questions ou des suggestions, vous pouvez nous écrire à nouvelles.technologies@rfi.fr