rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti
  • «Renvoyez-la!»: Trump dit désapprouver les slogans scandés à son meeting
  • Iran: Rohani appelle Macron à «intensifier» les efforts pour sauver l'accord nucléaire
  • Washington demande à l'Arabie saoudite de libérer le blogueur Raef Badaoui (Pence)
  • Les États-Unis vont pousser pour la liberté religieuse en Corée du Nord (Pence)
  • Sanctions américaines contre des dirigeants de milices liées à l'Iran en Irak (Mike Pence)
  • Tour de France 2019: Simon Yates s'impose dans la 12e étape, Julian Alaphilippe conserve le maillot jaune
  • Maroc: trois hommes condamnés à la peine de mort pour l'assassinat de deux Scandinaves
Invité France
rss itunes deezer

Plan de lutte contre l'excision: «Il s'agit de faire de la France un pays exemplaire»

Par Jean-Baptiste Marot

Un plan de lutte contre l'excision, pratique de mutilation sexuelle féminine illégale en France, a été présenté ce vendredi matin par la ministre à l'égalité hommes-femmes Marlène Schiappa. Aujourd'hui, le nombre de femmes victimes de cette mutilation vivant en France s'élèverait à 60 000, a indiqué la secrétaire d'Etat, qui a qualifié d'« inacceptable » cette pratique, qui perdure notamment dans certains pays d'Afrique. Le plan, qui va du repérage des jeunes filles déscolarisées à l'information des migrants arrivant en France à propos de l'interdiction de cette pratique, a été conçu en partenariat avec plusieurs associations. Les explications de la vice-présidentedu réseau associatif Excision, parlons-en, Marion Schaefer, est au micro de Jean-Baptiste Marot.

« La pratique est complètement illégale en France mais malgré tout elle concerne encore des jeunes filles […]. On estime en France que trois filles sur dix, dont les parents sont issus de pays où on pratique traditionnellement l'excision, sont à risque l'été, [le risque] de rentrer dans le pays d'origine de leurs parents et d'y subir une mutilation sexuelle. »  

Train des primeurs: «C’est une demi-victoire que d’imposer son retour le 1er novembre»

Élisabeth Borne à l'Écologie: «Une nomination sans risque», selon David Cormand (EELV)

Comportement électoral de l'armée: «Il y a un tropisme pour le RN qui ne se dément pas»

Franky Zapata, inventeur du «Flyboard Air»: «Je me suis inspiré des films de super-héros»

Bébés malformés: «Les hypothèses environnementales n’ont même pas été examinées»

Affaire de Rugy: «L’exemplarité politique est un sujet principal de préoccupation»

Sécurité intérieure: «Cette disparition de moyens date de très longtemps»

Procès Tapie: «Un fiasco judiciaire sans précédent», juge le journaliste Laurent Mauduit

Grève des correcteurs du bac: «La gravité de l'action est à la hauteur de la gravité de la situation»

Bioraffinerie de Total: «Les biocarburants ont l’avantage d’émettre moins de CO2»

Un député «incognito» aux urgences: «On laisse tomber l'hôpital public»

Match France-USA: «L’écart reste très important entre les deux nations»

Canicule: «On réagit dans l’urgence alors qu’il aurait fallu anticiper»

Benoît Leguet (HCC): «Il faut intégrer le climat dans l’ensemble des décisions politiques»

Bleues: «Avec le jeu qu’on a vu, on se demande si elles pourront aller au bout»

Cannabis thérapeutique: le point sur la future expérimentation avec le Pr Authier

Défiance vis-à-vis des vaccins: «C'est la sécurité qui est remise en cause»