rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti
  • Juin 2019, mois de juin le plus chaud sur Terre depuis 140 ans (National Oceanic and Atmospheric Administration)
  • «Renvoyez-la!»: Trump dit désapprouver les slogans scandés à son meeting
  • Iran: Rohani appelle Macron à «intensifier» les efforts pour sauver l'accord nucléaire
  • Washington demande à l'Arabie saoudite de libérer le blogueur Raef Badaoui (Pence)
  • Les États-Unis vont pousser pour la liberté religieuse en Corée du Nord (Pence)
  • Sanctions américaines contre des dirigeants de milices liées à l'Iran en Irak (Mike Pence)
  • Tour de France 2019: Simon Yates s'impose dans la 12e étape, Julian Alaphilippe conserve le maillot jaune
  • Maroc: trois hommes condamnés à la peine de mort pour l'assassinat de deux Scandinaves
Invité France
rss itunes deezer

Discours de politique générale: «Une volonté de montrer que l'attelage Macron-Philippe est de nouveau en piste»

Par Jean-Baptiste Marot

Le Premier ministre prononce ce mercredi 12 juin le deuxième discours de politique générale du quinquennat. Edouard Philippe a pris la parole à 15h devant l'Assemblée et la journée se terminera par un vote de confiance. Lors du premier exercice de ce type, le 4 juillet 2017, il avait reçu la confiance par 370 voix contre 67, et un nombre record de 129 abstentions. Soit la plus faible opposition sur un vote de politique générale depuis 1958. Jean Petaux, politologue, enseignant à Sciences Po Bordeaux décrypte le contexte et les enjeux de ce discours, au micro de Jean-Baptiste Marot.

« [Ce discours] est pour marquer qu’une volonté politique est à nouveau affirmée ou réaffirmée. Ce n’est pas forcément un changement radical d’orientation, [il s'agit de] rappeler en quelque sorte une position politique qui doit être conduite par le gouvernement. »

Train des primeurs: «C’est une demi-victoire que d’imposer son retour le 1er novembre»

Élisabeth Borne à l'Écologie: «Une nomination sans risque», selon David Cormand (EELV)

Comportement électoral de l'armée: «Il y a un tropisme pour le RN qui ne se dément pas»

Franky Zapata, inventeur du «Flyboard Air»: «Je me suis inspiré des films de super-héros»

Bébés malformés: «Les hypothèses environnementales n’ont même pas été examinées»

Affaire de Rugy: «L’exemplarité politique est un sujet principal de préoccupation»

Sécurité intérieure: «Cette disparition de moyens date de très longtemps»

Procès Tapie: «Un fiasco judiciaire sans précédent», juge le journaliste Laurent Mauduit

Grève des correcteurs du bac: «La gravité de l'action est à la hauteur de la gravité de la situation»

Bioraffinerie de Total: «Les biocarburants ont l’avantage d’émettre moins de CO2»

Un député «incognito» aux urgences: «On laisse tomber l'hôpital public»

Match France-USA: «L’écart reste très important entre les deux nations»

Canicule: «On réagit dans l’urgence alors qu’il aurait fallu anticiper»

Benoît Leguet (HCC): «Il faut intégrer le climat dans l’ensemble des décisions politiques»

Bleues: «Avec le jeu qu’on a vu, on se demande si elles pourront aller au bout»

Plan de lutte contre l'excision: «Il s'agit de faire de la France un pays exemplaire»

Cannabis thérapeutique: le point sur la future expérimentation avec le Pr Authier

Défiance vis-à-vis des vaccins: «C'est la sécurité qui est remise en cause»