rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti
Revue de presse Afrique
rss itunes deezer

À la Une: des nominations contestées à la Gécamines et à la SNCC

Par Kamanda Wa Kamanda

Des nominations contestées à la Gécamines et à la SNCC qui sèment le trouble au sein de la coalition FCC-CASH, les divergences au sein de la plate-forme Lamuka, et plaidoyer pour la réouverture du procès Chebeya. Voici les principaux titres retenus cette semaine à la Une des journaux de Kinshasa.

Pour Le Maximum, bihebdomadaire, « le premier couac dans la coalition FCC-CACH » c’est bien ces nominations des mandataires dans les entreprises publiques SNCC et Gécamines. « Des nominations qui fâchent », précise le journal qui est très proche du FCC. « Impossible de se voiler la face plus longtemps », explique encore Le Maximum qui considère que ces nominations « semblent de nature à porter un coup dur à la coalition, encore en gestation pourtant, entre le Cap pour le changement du duo Tshisekedi-Kamerhe et le Front commun pour le Congo de Joseph Kabila ».

« FCC-CACH : une coalition menacée ? » La question est posée à la Une dans le journal L’Avenir. Ce quotidien considère, pour sa part, que les initiateurs des deux familles politiques « se montrent déterminés “à avancer” et marchent manifestement plus vite que leurs militants respectifs et certains de leurs cadres politiques ». Cependant, poursuit L’Avenir, dans l’un comme dans l’autre camp existent des partisans de la rupture. Selon le journal, « ceci laisse croire que les troupes n’ont pas été suffisamment informées et convaincues ». Conclusion de L’Avenir : « La coalition FCC-CACH n’a pas du plomb dans l’aile, mais elle est sérieusement bousculée ».

Quant à Forum des As, ce quotidien tire la sonnette d’arme et titre : « Gare au virus de l’extrémisme ! ». Dans une correspondance particulière, Jean-Pierre Kambila écrit : « la coalition FCC/CACH n’a certes pas du plomb dans l’aile, mais est sérieusement bousculée ». « Il est urgent, poursuit l’ancien directeur de cabinet adjoint de l’ex-président Joseph Kabila, il est urgent donc de débloquer les choses, d’éviter les chemins de la méfiance et des extrémismes pour préserver l’essentiel et permettre à la nation d’aller de l’avant ».

Africa News, lui, s’est intéressé à la situation de la plate-forme d’opposition Lamuka. « Les schémas divergents de ses leaders mettent à rude épreuve l’unité et l’avenir du natif de Genève », affirme ce trihebdomadaire qui trouve que « Lamuka est au bord de l’implosion ». Selon Africa News, Fayulu et Muzito, déterminés à poursuivre la vérité des urnes, rejettent l’option de Katumbi de mener une opposition républicaine. En plus, constate le journal, le président d’Ensemble et Bemba en passe de se disputer le fauteuil de porte-parole de l’opposition.

Enfin, dans Le Potentiel resurgit l’affaire Floribert Chebeya, l’activiste des droits de l’homme assassiné début juin 2010, avec son collègue Fidèle Bazana. Possible de rouvrir ce procès dont le verdict est toujours contesté, explique Me Kabengela, cité par Le Potentiel. L’avocat rappelle également que Paul Mwilambwe, en exil au Sénégal, demande à être extradé vers la RDC pour dire ce qu’il a vécu.

À la Une: le lancement de la Zlec, la zone de libre échange continentale africaine