rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti
  • Iran: Rohani appelle Macron à «intensifier» les efforts pour sauver l'accord nucléaire
  • Washington demande à l'Arabie saoudite de libérer le blogueur Raef Badaoui (Pence)
  • Les États-Unis vont pousser pour la liberté religieuse en Corée du Nord (Pence)
  • Sanctions américaines contre des dirigeants de milices liées à l'Iran en Irak (Mike Pence)
  • Tour de France 2019: Simon Yates s'impose dans la 12e étape, Julian Alaphilippe conserve le maillot jaune
  • Maroc: trois hommes condamnés à la peine de mort pour l'assassinat de deux Scandinaves
Tous les cinémas du monde
rss itunes deezer

Documentaires: quand l’Afrique se filme

Par Elisabeth Lequeret, Sophie Torlotin

Films de combat, récits d’apprentissage, autoportraits… Une ancienne sans papier devenue coiffeuse à Bruxelles, un voyage Dakar / Bamako, un club de boxe à Libreville, une usine au Burkina Faso : « Tous les Cinémas du Monde » se penche cette semaine sur le documentaire africain, à l’occasion du festival Seytou Africa.

Avec :
- Marie-France Aubert, programmatrice du festival Seytou Africa
- la cinéaste camerounaise Rosine MbakamChez Jolie coiffure »)
- Boris Lojkine, cinéaste (« Hope ») , animateur des ateliers Varan à Bangui.

L’émission revient aussi sur les sorties de la semaine :

L'affiche de «Parasite» du réalisateur sud coréen Bong Joon-ho. CJ Entertainment

« Parasite », de Bong Joon Ho
Toute la famille de Ki-taek est au chômage, et s’intéresse fortement au train de vie de la richissime famille Park. Un jour, leur fils réussit à se faire recommander pour donner des cours particuliers d’anglais chez les Park. C’est le début d’un engrenage incontrôlable, dont personne ne sortira véritablement indemne...

- Et la ressortie d’un film-culte : « La cité de la peur », d’Alain Berberian

- «Red is Dead»
Odile Deray, attachée de presse, vient au Festival de Cannes pour présenter le film «Red is Dead». Malheureusement, celui-ci est d'une telle faiblesse que personne ne souhaite en faire l'écho. Cependant, lorsque les projectionnistes du long-métrage en question meurent, chacun leur tour, dans d'étranges circonstances, «Red is dead» bénéficie d'une incroyable publicité. Serge Karamazov est alors chargé de protéger le nouveau projectionniste du film.