rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti
  • Sri Lanka: Gotabaya Rajapaksa revendique la victoire à la présidentielle (porte-parole)
  • Bolivie: 4 nouveaux morts dans des manifestations (Commission intéraméricaine des droits de l'Homme)
Journal d'Haïti et des Amériques
rss itunes deezer

Luckson Saint-Vil, Jean Marc Hervé Abelard et Chéry Dieu-Nalio, lauréats du prix Philippe Chaffanjon 2019

Par Hugo Lanoë

Luckson Saint-Vil, journaliste haïtien à Radio métropole et Loop Haïti, et le photojournaliste Jean Marc Hervé Abelard (Le Nouvelliste/EFE) ont enquêté 8 mois durant, au cœur de Cité Soleil, le plus grand bidonville de la capitale haïtienne Port-au-Prince.
300.000 habitants y vivent. Tous ont vécu, pendant des décennies, sous la terreur des chefs de gangs. Mais, ces bandits ont décidé de déposer les armes en 2015, laissant place à une accalmie. Ces soldats au service du crime organisé se sont transformés en bienfaiteurs en mettant en place des fondations qui financent des projets sociaux. Une manière pour eux de blanchir de l'argent tout en se rachetant une image. «Cité Soleil : les dessous d’une paix fragile», du journaliste Luckson Saint-Vil, en collaboration avec Jean Marc Hervé Abelard et Chéry Dieu-Nalio, remporte la 6ème édition du prix Philippe Chaffanjon pour Haïti. Ses auteurs sont nos invités. Entretien.

Pour en savoir plus : l'enquête «Cité soleil: les dessous d'une paix fragile».

Chili: accord historique pour remplacer la Constitution héritée de Pinochet

États-Unis: au Congrès, un témoin-clé renforce les soupçons contre Donald Trump

États-Unis: les auditions publiques commencent pour la destitution de Donald Trump

Bolivie: le pays s’enfonce dans la violence alors qu’Evo Morales obtient l’asile politique au Mexique

États-Unis: revers cuisant pour Trump dans des élections locales très attendues

Bolivie: le candidat d'opposition à la présidentielle Carlos Mesa exige la tenue d’un nouveau scrutin