rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti
Invité de la mi-journée
rss itunes deezer

Soudan: «Les milices font le sale boulot que l’armée ne veut pas faire»

Par Jean-Baptiste Marot

Au moins cent personnes sont mortes dans la répression de la contestation soudanaise depuis lundi, date de la dispersion, sur ordre du Conseil militaire au pouvoir, du sit-in devant le QG de l'armée à Khartoum, a annoncé ce mercredi le comité des médecins. Depuis cette dispersion, qualifiée de « massacre » par la contestation, des paramilitaires reliés à l'armée, les Forces de soutien rapide (RSF), ont été déployés à travers le pays, notamment à Khartoum. Les RSF sont d'ordinaire cantonnées à d'autres régions en conflit au Soudan et sont accusées d'avoir commis de graves exactions au Darfour (ouest). Les explications de Marc Goutalier, politologue et consultant à l’Observatoire des pays arabes (OPA), auteur de Quand le printemps brouille les cartes - Une histoire stratégique des frontières arabes (Editions Le Félin, février 2017).

« Omar el-Béchir était issu de l’armée et avait créé des milices pour contrebalancer le poids de l’armée car il se doutait bien qu’elle pouvait se retourner contre lui. Et maintenant il y a plusieurs groupes paramilitaires qui cohabitent avec l’armée. »

Élections locales en Russie: «Il ne faut pas rêver d'élections libres tant que ce régime dure»

Futur gouvernement en Espagne: «Le problème de fond, c’est la question de la Catalogne»

Ebola, «urgence» sanitaire mondiale: «C’est une décision extrêmement importante»

Détention de Fariba Adelkhah en Iran: «C’est une arrestation abusive et grotesque»

Ebola en RDC: «On a les outils pour diagnostiquer et soigner les patients»

Défense: l’initiative IEI vise une «culture stratégique commune» en Europe

Hong-Kong : «Seul un régime démocratique permettra une solution satisfaisante»

Recensement aux Etats-Unis: «Trump sait reculer mais son idéologie de change pas»

Taxe GAFA: «Faire cavalier seul peut porter préjudice à la crédibilité de la France»

États-Unis / Royaume-Uni: «La "relation spéciale" a-t-elle encore une réalité?»

Vatican: «Sur les affaires de mœurs, depuis Benoît XVI, il y a une volonté de tolérance zéro»

Nucléaire iranien: «On n’est pas dans le lancement d’un programme militaire»

Législatives en Grèce: «Les politiques d'austérité ont liquidé les partis traditionnels»

Union européenne: «Personne n’a intérêt à des crises institutionnelles»

Libye: «Les deux camps savent que la question des migrants est éminemment politique»

Manifestations à Hong Kong: «Le risque pour le régime chinois, c’est un phénomène de contagion»