rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti
Grand reportage
rss itunes deezer

Tiananmen: la mémoire volée

Par Stéphane Lagarde

C’est une omerta à l’échelle d’un État. Trente ans après la répression sanglante du Printemps de Pékin, le régime chinois maintient un étanche couvre-feu médiatique sur cette nuit du 3 au 4 juin 1989, où l’Armée populaire de Libération a ouvert le feu sur une jeunesse chinoise réclamant davantage de démocratie et moins de corruption. Trente ans ont passé, Tiananmen n’est toujours pas entré dans les manuels d’histoire en Chine. Une amnésie générale qui empêche les familles des victimes de faire leur deuil. RFI est allé à la rencontre des anciens du 4 juin restés à Pékin. Des témoins surveillés et toujours bâillonnés, trois décennies après la tragédie.

«Un monde meilleur», modèle catholique de l’intégration des migrants en Italie

Les Carpates ukrainiennes à l’épreuve d’un développement économique sauvage