rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti
Bonjour l'Europe
rss itunes deezer

Grèce: rendez-vous dans les urnes pour le retour d'une dynastie politique

Par Charlotte Stiévenard

C’est aujourd’hui que se déroule le second tour des élections municipales et régionales en Grèce. Dans la capitale grecque, elles marquent le retour d’une dynastie politique.

Cette dynastie politique, c'est celle de la famille du conservateur Kostas Bakoyiannis, candidat de la Nouvelle démocratie et favori pour la mairie d’Athènes devant Nasos Iliopoulos, le candidat de Syriza, le parti de gauche au pouvoir. On peut dire que les dés sont presque joués puisqu’au premier tour, Kostas Bakoyannis a devancé son concurrent de 25 points.

Sa mère et son oncle, déjà des figures politiques connues en Grèce

Au début des années 2000, sa mère Dora Bakoyannis, avait déjà été à la tête de la mairie d’Athènes. C’était la première femme à jouer ce rôle. Et dans la même famille, il y a aussi le frère de Dora Bakoyannis, Kyriakos Mitstotakis. Aujourd’hui, leader de la Nouvelle démocratie, il pourrait devenir le futur Premier ministre de Grèce alors que la victoire de son parti aux élections européennes a provoqué des élections anticipées. Elles auront lieu le 7 juillet.

Les Grecs connaissent aussi bien le père

Konstantinos Mitsotakis, avait déjà été Premier ministre dans les années 1990, toujours avec la Nouvelle démocratie. Et la famille remonte même jusqu’à Eleftherios Venizelos, le grand oncle. Premier chef de gouvernement après l’indépendance de l’Empire ottoman, il est souvent considéré comme le père fondateur de la Grèce moderne.

Cette famille porte aujourd’hui les couleurs de la Nouvelle démocratie, le parti conservateur

Le parti conservateur a été créé en 1974, après la chute de la dictature des colonels. Depuis quarante ans, il a alterné au pouvoir avec les socialistes du Pasok. Il a souvent été qualifié « d’ancien système » par le Premier ministre grec actuel, Alexis Tsipras, qui se présente depuis toujours comme le garant du renouveau politique.

Un discours qui ne semble plus fonctionner depuis les dernières élections européennes et municipales

Le parti conservateur a su profiter de la déception des citoyens vis-à-vis du gouvernement Syriza, signataire du troisième mémorandum en 2015. La Nouvelle démocratie a également rassemblé sur sa droite. Le candidat à la mairie d’Athènes Kostas Bakoyiannis a choisi de placer la sécurité au cœur de sa campagne pour la mairie d’Athènes. Et ces derniers mois, Kyriakos Mitsotakis a ouvertement flirté avec les opposants au nouveau nom de la Macédoine du nord, souvent nationalistes. La stratégie politique semble fonctionner. La Grèce pourrait donc bientôt se retrouver avec le neveu comme maire d’Athènes et l’oncle comme Premier ministre.

En Suède, l'avion de plus en plus délaissé au profit du réseau ferroviaire

L'Allemagne, encore sous le choc de la dernière attaque antisémite et xénophobe

Élections législatives au Kosovo: jour J pour un scrutin à l’issue indiscernable

Migrants: pic de saturation au camp de Moria sur l’ile de Lesbos en Grèce

Italie: le glacier Planpincieux, victime des effets du réchauffement climatique

De mauvaise réputation, les marins monténégrins ont du mal à trouver du travail