rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti
Nouvelles Technologies
rss itunes deezer

Cerveaux d’insectes pour intelligence artificielle

Par Dominique Desaunay

La guerre ne meurt jamais dans les labos scientifiques et militaires. Le nouveau projet de l’agence de recherche du département américain de la Défense est de mettre au point des puces informatiques reproduisant le cerveau des insectes. Objectif de l’agence ? Créer des robots qui réagiraient face aux menaces de façon instinctive.

(Rediffusion du 19 janvier 2019)

« La guerre ne meurt jamais » est une phrase culte qui ponctue tous les prologues des épisodes de la série des jeux vidéo Fallout. Cet univers post- apocalyptique et rétro-futuriste est une œuvre de fiction réécrivant l’histoire d’une Amérique des années 1950 en proie aux angoisses de la guerre froide qui finalement subira le feu nucléaire.

Des décennies plus tard, les survivants en sortant de leurs abris antiatomiques, n’auront qu’une idée en tête ! S’entretuer à nouveau joyeusement. Ils devront s’étriper en utilisant les armes robotiques et technologiquement avancées qu’une entreprise étatique dénommée Vault-Tec a produites en masse avant le cataclysme. Toute allusion aux inventions militaires mises au point par l’agence de recherche et développement du département américain de la Défense ne saurait être fortuite.

Un concours lancé auprès de la communauté des roboticiens

Car depuis la fin des années 1950, la Darpa conçoit toute sorte de gadgets high-tech pour les forces armées des États-Unis. Des drones invisibles, une ribambelle de robots guerriers, ou encore des exosquelettes pour super-fantassins… Le dernier projet de l’agence qui se nomme MicroBrain cherche à développer des systèmes informatiques miniatures beaucoup plus performants que les dispositifs actuels. Son objectif est de faire tourner les programmes d’intelligence artificielle de plus en plus complexes et grands consommateurs d’énergie sur des systèmes imitant le cerveau des insectes, explique l’agence américaine sur son compte Twitter.

Pour mener à bien son projet MicroBrain, la Darpa a lancé un concours auprès de la communauté des roboticiens américains qui est doté d'un million de dollars. Les premières recherches consisteront à cartographier tous les circuits des principaux nerfs d'un insecte, de comprendre les interactions physiques qui sont à l’œuvre entre les influx nerveux que déclenchent les stimuli environnementaux et les neurones de l’animal. Puis l’agence développera de nouveaux matériels informatiques pour ses programmes d’analyses tactiques et stratégies à usage militaire.

Les ambitions de la Darpa

La Darpa ne cache pas ses ambitions dans le domaine de la robotique guerrière en envisageant d’incorporer les meilleurs dispositifs dans des machines soldats, qui penseront et agiront alors comme des insectes. Espérons toutefois que le modèle du cerveau cyborg qui sera retenu n’appartiendra pas à la famille des mantoptères, dont la représentante la plus connue est la mante religieuse.

Car si l’intelligence cybernétique de la bestiole robotique estime que ne nous ne sommes, en définitive, qu’une simple colonie de fourmis, c’est peut-être bien l’humanité entière, qui risque un beau jour de se faire dévorée toute crue.

Vous avez des questions ou des suggestions, vous pouvez nous écrire à nouvelles.technologies@rfi.fr

Des bourdons équipés de capteurs pour identifier les dangers qui les menacent