rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti
Livre international
rss itunes deezer

«Des balles et de l’opium», le retour du dissident chinois Liao Yiwu

Par Heike Schmidt

C’est un poème intitulé « Le grand massacre » qui a valu quatre ans de camp de travail à Liao Yiwu. Ce massacre, c’était celui du 4 juin 1989. Des chars d’assaut réprimaient dans le sang un important mouvement pro démocratie sur la place Tiananmen à Pékin. « Chassez donc toute la beauté ! Chassez les fleurs, les forêts, les universités, les amoureux, les guitares, l’air pur… », écrivait Liao Yiwu à l’époque, avant d’être condamné à une lourde peine de prison comme des milliers d’autres. Dans son nouveau livre, un recueil de témoignages, « Des balles et de l’opium », le dissident chinois donne la parole au « petit peuple pékinois » qui avait fait barrage contre l’armée afin de protéger les étudiants… et qui ensuite a été mis au ban de la société pour avoir chéri la liberté.

Livre: «La Chine sous contrôle - Tiananmen 1989-2019» de François Bougon

Livre: «Peuplecratie, la métamorphose de nos démocraties» de Diamanti et Lazar

Elections générales en Inde: le nationalisme hindou, analyse de C. Jaffrelot

«Pogroms et ghetto: les musulmans dans l’Inde contemporaine» par Charlotte Thomas