rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti
Chronique des droits de l'homme
rss itunes deezer

Juan Pablo Soler lutte contre les barrages hydroélectriques en Amérique latine

Par Domitille Piron

En Amérique latine, les barrages hydroélectriques font l’objet de plus en plus de critiques et sont les conflits environnementaux les plus nombreux et violents. Souvent présentés comme une source d’énergie propre, les grands barrages sont des catastrophes environnementales, selon les défenseurs de l’environnement, les riverains des fleuves et les peuples autochtones. Juan Pablo Soler de l'ONG Rios Vivos (fleuves vivants) a aussi créé le mouvement des populations affectées par les barrages en Amérique latine.

Juan Pablo Soler est originaire d’Ituango, dans la région d’Antioquia, au nord-ouest de la Colombie. C’est là que le projet du plus grand barrage hydroélectrique du pays est implanté, sur le Cauca, le deuxième fleuve de Colombie.

Depuis 2010, la construction d’Hydroituango fait débat. La société en charge du barrage avance que ce projet permettra de produire 17% de l’électricité du pays, sans gaz, ni pétrole, ni nucléaire. Mais pour les défenseurs de l’environnement, cette production d’énergie est loin d’être propre.

Juan Pablo Soler dénonce la construction, qui a démarré par la déforestation, l’inondation de certaines terres pour créer des retenues d’eau articielles et l’acheminement de tonnes de béton pour la fabrication du barrage. L'impact sur la biodiversité est dévastateur.

Colombie: Clemencia Carabalí, prix des droits de l’Homme, menacée dans le Cauca

«Palmyre», documentaire sur le calvaire de prisonniers libanais en Syrie (rediffusion)

RSF: 100 photos pour la liberté de la presse, avec Véronique de Viguerie (Rediffusion)