rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti
Littérature sans frontières
rss itunes deezer

L'écrivain Akli Tadjer riposte au racisme

Par Catherine Fruchon-Toussaint

Akli Tadjer est l’auteur de huit romans, dont trois, «Le Passager du Tassili», «Le Porteur de cartable», et «Il était une fois... peut-être pas» ont été adaptés pour la télévision. Son livre «La Reine du tango» (2016) a reçu le prix Nice Baie des Anges et son dernier roman «La vérité attendra l’aurore» est sorti chez Lattès en 2018.

Son nouveau livre intitulé « Qui n’est pas raciste ici ? », aux éditions JC Lattès est né d’une triste réalité : le refus de quelques élèves de lycée de lire son roman «Le Porteur de cartable», pour des raisons racistes.

Couverture du nouveau livre de Akli Tadjer © JC Lattès

"Qui n’est pas raciste, ici ?
C’est la première question qui m’est venue lorsque j’ai rencontré les élèves d’un lycée de province qui avaient refusé de lire
Le Porteur de cartable, dont le héros s’appelle Messaoud.
Qu’est-ce qui a poussé ces jeunes de la France silencieuse à se montrer soudain si hostiles, si haineux, si racistes au fond
 ?
Ce livre est ma réponse, car mon combat contre ce mal ne connaît pas de répit. Nous avons tous en nous la capacité de haïr les autres, mais nous avons aussi celle d’aller vers eux.
Moi, j’ai choisi mon chemin."
(extrait du récit)

Outre Le Porteur de cartable, Akli Tadjer est également l’auteur d’Alphonse, de Il était une fois… peut-être pas et, plus récemment, de La vérité attendra l’aurore.

L'écrivaine franco-sénégalaise Fatou Diome se souvient du naufrage du Joola en 2002