rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti
En sol majeur
rss itunes deezer

Jean-Baptiste Huynh, un photographe pris dans le miroir asiatique

Par Yasmine Chouaki

Comment dévisager Jean-Baptiste Huynh, un des rares photographes reconnaissables au 1er coup d’œil ? Comment envisager ce professionnel du portrait qui, depuis plus de 25 ans, capte non seulement les regards, les mains, les nus, mais détourne aussi les objets, genre miroir ou bol à thé. Avec un seul objectif : déshabiller, pour mieux humaniser celui qui prend et celui qui croyait être pris, Jean-Baptiste Huynh a donc plus d’un secret, plus d’un visage : visage d’un Eurasien né dans la Creuse en France, visage du fils adoptif de Catherine Deneuve dans Indochine, visage de l’autodidacte devenu une référence, exposé dans le monde entier, et aujourd’hui accueilli en grandes pompes au Musée national des arts asiatiques à Paris, le Musée Guimet : sans guillemets, avec juste une vraie écriture photographique au service de son exposition Infinis d’Asie.

Les choix musicaux de Jean-Baptiste Huyn

Bach Cello Suites, Yo-Yo Ma

Tom Waits Ruby’s arms

David Bowie Word on a wing

Lorsque Siyu Cao nous parle de la Chine, ça donne: un mandarin... une mandarine?