rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti
  • Bolivie: 5 paysans pro-Morales tués dans des affrontements
  • Irak: un engin explosif fait au moins un mort près d'un rassemblement de contestataires à Bagdad (autorités)
  • Éliminatoires CAN 2021: la Mauritanie tient tête au Maroc, 0-0; la Tunisie écrase la Libye, 4-1
  • CAN U23: Égypte-Afrique du Sud et Côte d’Ivoire-Ghana en demi-finales
Littérature sans frontières
rss itunes deezer

Le futur, selon l'écrivain français Benjamin Fogel

Par Catherine Fruchon-Toussaint

Cofondateur des éditions Playlist Société qui publient des essais culturels sur le cinéma, la musique et la littérature, Benjamin Fogel est, à 37 ans, l'auteur d'un récit sur les errances d'une figure phare du mouvement punk en Angleterre intitulé «Le renoncement de Howard Devoto», publié par Le mot et le reste en 2015.

Il vient de publier son premier roman «La Transparence selon Irina», aux éditions Payot-Rivages, une fiction d'anticipation qui se déroule en 2058.

Couverture du premier roman de Benjamin Fogel ©Payot-Rivages

"2058 : le monde est entré dans l’ère de la transparence. Les données personnelles de chacun sont accessibles en ligne publiquement. Il est impossible d’utiliser internet sans s’authentifier avec sa véritable identité. Pour préserver leur intimité, un certain nombre de gens choisissent d’évoluer sous pseudonyme dans la vie réelle.
Sur le réseau, Camille, 30 ans, vit sous l’emprise intellectuelle d’Irina Loubowsky, une essayiste controversée qui s’intéresse à l’impact de la transparence sur les comportements humains. Dans la réalité, Camille se fait appeler Dyna Rogne et cultive l’ambiguïté en fréquentant un personnage trouble appelé U.Stakov, aussi bien que Chris Karmer, un policier qui traque les opposants à internet. Mais Karmer est assassiné. Entre cette mort brutale et le mystère qui entoure Irina, Camille remet en question sa réalité mais reste loin de soupçonner la vérité."
(Présentation de l'éditeur)

L'écrivain Jean-François Samlong, la voix des enfants oubliés de La Réunion

L'écrivaine franco-rwandaise Beata Umubyeyi Mairesse, 25 ans après le génocide des Tutsi