rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti
Reportage International
rss itunes deezer

Inde: le nationalisme hindou, étendard pour la réélection de Modi

Par Sébastien Farcis

L’Inde renouvelle la Chambre basse du Parlement à partir de ce jeudi 11 avril. Plus de 900 millions d’électeurs sont appelés aux urnes - ils voteront par phases pendant cinq semaines et les résultats seront connus le 23 mai. Depuis 5 ans, ce sont les nationalistes hindous du parti du BJP, ou « parti du peuple indien », qui détiennent la majorité absolue à la Chambre basse. Le Premier ministre Narendra Modi, aussi charismatique que controversé, a imposé des réformes économiques et sociales radicales au pays. Mais c’est surtout sa politique hindouiste qui est contestée par l’opposition, car elle a tendu à réprimer, voire à entraîner le meurtre de dizaines de musulmans. Et pendant cette campagne, le BJP a plus que jamais tenté de rallier cet électorat majoritaire hindou avec un discours extrémiste.

La Finlande veut inscrire la pratique du sauna au patrimoine mondial de l’Unesco

États-Unis: la grève générale chez General Motors coûte 100 millions de dollars par jour

La manifestation du 9 octobre 1989 à Leipzig qui fait tomber le mur de Berlin

L’assassinat en plein coeur d’Amsterdam d’un avocat qui luttait contre la mafia

États-Unis: la candidate Elizabeth Warren devance Joe Biden chez les démocrates

L’électorat de l'extrême droite autrichienne pourrait-il bouder les urnes?

Pérou: José, un banquier écolo mis en lumière dans «Demain est à nous»