rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti
Accents d'Europe
rss itunes deezer

La mode du bonheur à tout prix

Par Catherine Rolland

Phénomène de mode depuis quelques années déjà, le bien-être, le développement personnel et la recherche frénétique du bonheur sont devenus une véritable industrie. Les rayons consacrés à cette tendance dans les librairies ne font que s’étendre et ce marché de l’édition pèse 53 millions d’euros de chiffre d’affaires. Il y a donc les livres, les cours, des applis sur téléphone mobile, mais aussi des pièces de théâtre. Juliette Rengeval.

La sociologue du travail Danièle Linhart. © Wikipedia

Les départements de ressources humaines regorgent d’idées pour aider le salarié à se sentir mieux dans sa vie quotidienne. Mais, ce n’est pas toujours sans arrière-pensée. Rencontre avec Danièle Linhart, sociologue travaillant sur l’évolution du travail et de l’emploi : « On les appelle les DRH de la bienveillance et du bonheur. Donc a priori les salariés trouvent que cela part d’un bon sentiment… mais le problème, pourquoi on fait cela ? Qu’est-ce que cela cache ? »

Un premier syndicat libre en Albanie. En Albanie, les centres d’appel sont devenus d’importants employeurs, notamment. Entre 1 et 2 € de l'heure, les jeunes Albanais appellent en italien, anglais, français ou encore en allemand pour de grandes entreprises internationales. Le Français Teleperformance est l'un des principaux acteurs du marché. C'est dans cette entreprise qu'a récemment été créé le premier syndicat du genre. Une nouveauté pour un pays où les syndicats ne sont que les officines des principaux partis politiques. Louis Seiller.

Dans la série du Brexit, l’épisode du jour c’est le coup de poker que jouent Theresa May et son vieil ennemi travailliste Jeremy Corbyn. Tout les oppose, sauf que ni l’un ni l’autre ne veut endosser la responsabilité d’un « no deal », le 12 avril 2019. Les voilà donc en train de discuter depuis hier (3 avril 2019) pour tenter de sortir de l’impasse. En attendant, les Européens s’inquiètent et ils ne sont pas les seuls. A l’autre bout du continent, l’imminence du Brexit commence à rendre la Turquie très nerveuse, pour plusieurs raisons. Anne Andlauer.

À quelques jours du sommet Chine-UE du 9 avril 2019, et après la visite du président chinois Xi Jinping fin mars 2019 en Italie et en France, la question de la montée en puissance des investissements chinois en Europe se pose plus que jamais. D’autant que les ambitions chinoises paraissent sans limite avec le projet des « nouvelles routes de la soie ». Face au géant asiatique, l’Union est divisée, comme l’a prouvé la signature par le gouvernement italien d'un accord au projet chinois que les Français et les Allemands souhaiteraient plus équilibré, avec Daniel Vigneron, du site myeurop.info.

 

Royaume-Uni / Union européenne: une histoire de «Je t’aime, moi non plus»