rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti
Chronique Transports
rss itunes deezer

Les livreurs à vélos inventent des alternatives aux plateformes d’ubérisation

Par Kevin Poireault

D’abord petit boulot de rêve exercé majoritairement, dans le centre des grandes villes, par des étudiants et des intermittents, le métier de livreur à vélo s’est très vite précarisé. Depuis la faillite, en juillet 2016, de Take Eat Easy, l’un des pionniers du secteur en Europe, de nombreux livreurs se sont organisés pour défendre leurs droits et lutter contre la précarité due à leur statut d’autoentrepreneurs. Mais ils peinent encore à se faire entendre. D’autre ont donc préféré créer leurs alternatives, plus éthiques et plus écologiques, défendant la livraison à vélo en zone urbaine contre la course à la rentabilité à scooter.

A ce jour, une quinzaine de coopératives utilisent l’outil fourni parCoopcycle. Mais les 18 bénévoles de cette association veulent désormais enclencher la deuxième. Une rencontre aura lieu en avril pour discuter de la suite et organiser les alternatives à l’échelle européenne.