rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti
  • Climat: António Guterres, le chef de l'ONU se déclare «déçu» par la COP 25, et regrette une «occasion ratée»
  • Handball: les Néerlandaises sacrées championnes du monde en battant l'Espagne par 30 à 29
  • Ski: le Français Alexis Pinturault gagne son premier slalom depuis cinq ans à Val d'Isère
  • COP25: loin de l'urgence climatique, adoption à Madrid d'un accord «a minima» soulignant le «besoin urgent» à agir
  • Crise au Liban: «Il faut que les autorités politiques se secouent» (Le Drian)
  • Pollution atmosphérique en Iran: écoles fermées dans plusieurs villes du pays, dont Téhéran
  • «L'hôpital public se meurt», avertissent 660 médecins prêts à démissionner dans une tribune publiée par le «Journal du dimanche»
Chronique Agriculture et Pêche
rss itunes deezer

Amélioration génétique du cheptel en Côte-d’Ivoire (rediffusion)

Par Sayouba Traoré

La Côte d’Ivoire, depuis les indépendances, a mené des programmes d’amélioration génétique dans l’optique d’avoir des races pouvant satisfaire les besoins des populations en viande, en lait et en traction animale. Plusieurs initiatives ont été prises par l’Etat à cet effet. On a eu : le Programme Sectoriel Élevage en 1994, le Programme National d’Amélioration Génétique du cheptel en 1996,  le Projet d’Appui au Développement Bovin en 2009. Le rôle de suivi et de contrôle étant assuré par la Commission Nationale d’Amélioration Génétique.

Deux axes de travail ont été retenus : la sélection et le croisement.

La sélection des N’dama a été conduite par le ranch de la Marahoué, dans la région du Worodougou, sur un financement conjoint de l’État ivoirien et de l’Union européenne.

Les objectifs opérationnels assignés à cette structure dans le domaine de l’amélioration génétique étaient la création d’un cheptel N’Dama génétiquement homogène, la stabilisation de l’effectif des femelles reproductrices à 7 000 et la fourniture par de 1 000 génisses, 200 taureaux reproducteurs pour l’amélioration des troupeaux traditionnels.

Les croisements de bovins N’dama avec la jersiaise au Centre de recherches zootechniques de Minankro. Ce programme a été réalisé de 1965 à 1977 au Centre de recherches zootechniques de Minankro-Bouaké à Bouaké. Les croisements de bovins N’dama avec des races exotiques dans les stations du Projet Bovins Industriels et au Projet National d'Appui au Développement Laitier.

La station de Panya a effectué des croisements de métissage N’dama-Zébu. Les produits ont été appelés N’damaze.

Sénégal: l’agriculture pour lutter contre l’émigration des jeunes (rediffusion)