rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti
Tous les cinémas du monde
rss itunes deezer

Emission spéciale sur «Funan» et l’animation française

Par Sophie Torlotin, Elisabeth Lequeret

C’est une belle journée ensoleillée, un enfant joue pendant que sa mère prépare le repas. Les klaxons résonnent dans les rues de la capitale… Puis l’instant d’après, le silence prend possession de la ville, les maisons sont désertées et un peuple sur la route.
Ainsi commence le film Funan, le premier long métrage de Denis Do. Nous sommes le 17 avril 1975, les Khmers Rouges ont pris le pouvoir au Cambodge, et déporté les habitants pour les disséminer dans des camps de travail.
Funan raconte l’histoire d’un couple dans la tourmente, qui va tenter de retrouver son jeune enfant de 4 ans et de survivre au génocide en cours.
Cette histoire douloureuse est contée en traits doux et couleurs chaudes, car Denis Do a choisi l’animation pour son premier long métrage.
Funan a décroché l’an dernier le Cristal du meilleur film au festival d’animation d’Annecy.
Nous recevons son réalisateur, Denis Do, qui s’est inspiré de l’histoire de sa mère pour ce film.

 

Bande annonce du film «Funan».

Denis Do primé au Festival d'Annecy pour le film Funan. © Chheang Bopha

A ses côtés pour parler aussi du dynamisme du secteur de l’animation en France, Frédéric Nagorny, professeur d’animation à la très prestigieuse et sélective Ecole des Gobelins, et Clémence Bragard, de l’AFCA (Association française du cinéma d’animation).

Pause musicale : La neige de l’année dernière, de Fontaine Wallace.

3 ans après #OscarsSoWhite, quelle place pour les Afro-Américains à Hollywood?

«Rêver sous le capitalisme», ou l’inconscient au travail: entretien avec Sophie Bruneau