rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti
Reportage International
rss itunes deezer

Birmanie: les «terres vacantes»

Par Eliza Hunt

À partir de demain ( lundi 11 mars 2019 ), des millions de personnes risquent d'être chassées de leurs terres selon l’organisation Human Rights Watch. La raison : un amendement voté il y a quelques mois. Les habitants qui occupent des terres répertoriées comme « vacantes » par les autorités - près de 20 millions d’hectares - ont eu six mois pour demander un permis officiel pour continuer à les utiliser… sans quoi ils seront considérés comme des intrus et risqueront jusqu’à deux ans de prison. Sauf que bon nombre de ces terres dites vacantes sont en fait occupées par les minorités ethniques depuis des générations.

Hong Kong: la mobilisation déterminée pour le retrait de la loi sur l'extradition

Liban: dans les camps de réfugiés syriens, la destruction des constructions en dur

Routes israéliennes en Cisjordanie: solution ou facteur de la colonisation?

Qatar: Al Wakrah, le premier stade de la Coupe du monde 2022 vient d'être inauguré