rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti
Vous m'en direz des nouvelles !
rss itunes deezer

Finnegan Oldfield et Benjamin Dupas, exfiltrés de l'enfer

Par Jean-François Cadet

Avec la mort de Fabien Clain et le débat sur le rapatriement ou non en France des djihadistes français partis se battre en Syrie, le premier long-métrage d'Emmanuel Hamon résonne avec l’actualité. Il nous raconte une histoire vraie, celle d’une jeune femme partie avec son très jeune fils à Rakka. Elle s’est retrouvée dans l’enfer de Daech, et a réussi à rentrer, au terme d’une périlleuse opération menée non pas par les services secrets, mais par des gens normaux, enfin presque, car eux sont de véritables héros. Comment ? Voilà ce que nous raconte ce thriller qui met en scène de façon haletante et sans complaisance la complexe situation syrienne, en filmant des personnages non moins complexes incarnés par Swann Arlaud, Jisca Kalvanda, Charles Berling et Finnegan Oldfield, qui accompagne aujourd'hui le scénariste et dialoguiste Benjamin Dupas. Exfiltrés d'Emmanuel Hamon sort demain (6 mars 2019) sur les écrans français.

Amélie-Myriam Chelly est docteure en Sociologie, membre associé au Centre d’Analyse et d’Intervention Sociologiques qui fait partie de l’EHESS, l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales. Elle publie, le 21 mars 2019, En attendant le paradis, anatomie des radicalisations, aux éditions du Cerf. Elle s'est intéressée de près aux trajectoires de djihadistes.

Reportage de Fanny Bleichner sur l’exposition Vivian Maier, the color work à découvrir à la galerie Les douches jusqu’au 30 mars.

Andréa Bescond, Éric Métayer et Laurane Pardoen, le théâtre donne des «elles»