rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti
Journal d'Haïti et des Amériques
rss itunes deezer

Venezuela: Juan Guaido annonce son retour dans le pays malgré les menaces

Par Anne Verdaguer

L'opposant vénézuélien Juan Guaido a annoncé son retour à Caracas aujourd’hui (4 mars 2019) après dix jours d'absence, et il pourrait être arrêté dans le cadre d’une enquête préliminaire pour « usurpation » du pouvoir. Le président par intérim autoproclamé a appelé une nouvelle fois la population à descendre dans la rue, ce lundi, à partir de 11 heures, heure locale.

- Brésil : une campagne de prévention contre le harcèlement sexuel pendant le carnaval
Coup d’envoi du carnaval de Rio avec une campagne de prévention contre le harcèlement sexuel. Depuis septembre 2018, le harcèlement sexuel est considéré comme un crime dans le Code pénal brésilien, passible de un à cinq ans d’emprisonnement. Le reportage, à Rio de Janeiro, de Sarah Cozzolino.

- Etats-Unis : le virage conservateur de la Cour suprême
Après la nomination de deux juges par Donald Trump à la plus haute instance judiciaire du pays, tous deux issus de la très puissante Federalist Society, le président américain veut imprimer son empreinte conservatrice pour les décennies à venir avec des juges nommés à vie.

Etats-Unis: le rapport du procureur Mueller publié, Trump dénonce une chasse aux sorcières

Nicaragua: l’anniversaire de la protestation marqué par de nouvelles arrestations

Cuba: les États-Unis autorisent les plaintes contre les entreprises étrangères à Cuba

Equateur: le président Lenin Moreno justifie le retrait de l’asile diplomatique de Julian Assange

Julian Assange sera-t-il expulsé de l’ambassade d’Équateur à Londres?

États-Unis: Lori Lightfoot, Noire et homosexuelle est élue maire de Chicago

Chili: nouveau coup de tonnerre au sein de l’Eglise condamnée à indemniser des victimes d’agressions sexuelles

Brésil: polémique sur la décision de commémorer le coup d’Etat du 31 mars 1964