rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti
Invité de la mi-journée
rss itunes deezer

Présidentielle en Algérie: «si Bouteflika se fait représenter, ça sera compliqué»

Par Charlotte Lalanne

Quel avenir politique pour l'Algérie ? C'est la question à la Une ce dimanche, à quelques heures de la clôture des candidatures à la présidentielle. Une candidature est évidemment sur toutes les lèvres : celle du président sortant Abdelazziz Bouteflika, 82 ans, très affaibli depuis un AVC en 2013. A la tête de l'Etat depuis 20 ans, il fait face à une contestation sans précédent. Des dizaines de milliers d’Algériens manifestent ces derniers jours contre un possible 5e mandat. Le mandat de trop, estiment ces électeurs. Que sait-on de l’entourage d'Abdellaziz Bouteflika ? Y a-t-il des rivalités, des dissensions dans le camp présidentiel ? Quelle alternative a le pouvoir en place ? Peut-on imaginer qu’Abdelaziz Boutéflika renonce à la dernière minute à cette 5e candidature ? Naoufel Brahimi El Mili, enseignant à Sciences Po Paris et auteur du livre « France-Algérie: 50 ans d'histoire secrète » (2017), est notre invité.

« Si Abdelazziz Bouteflika se fait représenter pour remettre sa candidature, ça serait ressenti par la rue comme une provocation. C’est-à-dire, comme un candidat caché. »

Istanbul: «L’opposition a gagné la solidarité d’un nombre croissant d’électeurs»

Nicolas Monceau (Turquie): «Une défaite de l’AKP pourrait marquer son déclin»

C. Urjewicz: en Géorgie, le «réel mécontentement d’une population fatiguée»

Trump et l’Iran: «On est dans l’improvisation absolue», estime François Heisbourg

Paolo Artini (HCR): «Il n’y a pas assez de solutions pour les réfugiés»

Elections USA 2020 : « Donald Trump n'a jamais quitté la campagne électorale»

Tensions à Hong Kong: «Pékin ne veut pas d'un nouveau front avec les Etats-Unis»

J-P Béjat (CNRS): Hong Kong, «Les gens veulent le retrait absolu de cette loi»

Incidents en mer d’Oman: «Tout le monde peut avoir intérêt à cacher ses cartes»

J-P Cabestan: «Beaucoup de Hongkongais n'ont pas oublié l'échec d'il y a 5 ans»

Massacre de Sobane: «La responsabilité de l’Etat malien est importante»

Royaume-Uni: «Boris Johnson apparaît à tort ou à raison comme un rempart aux ambitions de Nigel Farage»

Projet de loi sur l'extradition à Hong Kong: «L'ensemble de la société est mobilisée»

Pollution en Méditerranée: «Il faut réduire de façon drastique la production de plastique»

Soudan: «Les milices font le sale boulot que l’armée ne veut pas faire»