rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti
Internationales
rss itunes deezer

Bernard Bajolet

Par Sophie Malibeaux

Une longue carrière diplomatique -de 1975 à 2013- a fait de Bernard Bajolet, un témoin privilégié des évolutions du Moyen-Orient et du monde arabo-musulman ainsi que de la politique étrangère de la France. Ses fonctions le conduisent successivement à Alger, Rome, Damas, Amman, Sarajevo, Bagdad, Alger de nouveau, puis Kaboul. Jusqu’en 2017, il a eu à travailler avec quatre présidents français : Mitterrand, Chirac, Sarkozy et Hollande. Sous Sarkozy, il a occupé le poste nouvellement créé de « coordonateur national du renseignement », en 2008, avant d’être nommé en 2013 par François Hollande à la tête de la DGSE.
Se présentant lui-même comme un « ambassadeur peu diplomate », expression utilisée en sous-titre de son livre « Le soleil ne se lève plus à l’est », il vient nous livrer sa vision de la politique étrangère française dans un monde en pleins bouleversements.

Bernard Bajolet est interrogé par Françoise Joly (TV5 Monde), Alain Sales (le journal Le Monde) et Sophie Malibeaux (RFI).

Didier Leschi, directeur général de l'Office Français de l'Immigration et de l'Intégration

Hala Wardé, architecte franco-libanaise, élève puis partenaire de Jean Nouvel

Adama Dieng, conseiller spécial du secrétaire général de l’ONU pour la prévention des génocides

Marlène Schiappa, secrétaire d'État chargée de l'égalité entre les femmes et les hommes, et de la lutte contre les discriminations

Frédéric Potier, délégué interministériel à la lutte contre le racisme, l’antisémitisme et la haine anti-LGBT

Franziska Brantner, députée au Bundestag, membre du parti allemand les Verts