rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti
Eco d'ici Eco d'ailleurs
rss itunes deezer

Les Hauts de France face au Brexit

Par Jean-Pierre Boris

L'Union européenne est en train de vivre une déchirure majeure avec le départ annoncé, on ne sait pas encore dans quelles conditions exactement, de la Grande-Bretagne. Ce sera le 29 mars 2019, et tous les milieux économiques européens ont les yeux rivés sur cette date tant les conséquences s'annoncent importantes. Peut-être l'endroit où l’on suit cette affaire avec le plus d'attention est-il celui où nous avons planté nos micros aujourd'hui, la Chambre de Commerce et d'Industrie de Lille, dans la région des Hauts de France. Les Hauts de France, c'est Calais d'où partent les ferrys pour Douvres, c'est Calais où passe l'Eurostar. Mais, les Hauts de France, c'est aussi une région à l'histoire économique très riche, textile, sidérurgie pour ne citer que ces secteurs. Une région frappée de plein fouet par la désindustrialisation des dernières décennies et qui tente aujourd'hui de se relever, nous verrons comment, avec les invités qui ont répondu présent.

Avec :
- Grégory Stanislawski, directeur des Etudes de la Chambre de commerce et d'industrie des Hauts de France
- Etienne Farvaque, professeur d'Economie à l'Université de Lille.

 

Reportages diffusés pendant l'émission :

Le 23 janvier 2019, le Premier ministre Edouard Philippe était à Calais pour évoquer les mesures à prendre dans la perspective du Brexit.

Edouard Philippe à Calais 09/02/2019 Écouter

Un reportage de Julien Chavanne.
 

L’une des raisons de ce chômage très fort, c’est le manque de formation des personnes sans emploi. Paul Destailleur, président du GADE, Groupe d’action demandeurs d’emploi de Roubaix. A bientôt 80 ans, il ne voit pas la situation s’améliorer dans l’agglomération dans la zone Roubaix Tourcoing.

Le manque de formation des personnes sans emploi 09/02/2019 Écouter

Un reportage de Pauline Gleize.
 

Malgré la crise économique et la désindustrialisation, les Hauts-de-France connaissent encore des succès. Exemple avec le groupe roubaisien OVH, qui propose du stockage de données numériques. OVH n’est pas coté en bourse, mais au bénéfice d’une ouverture de capital en 2016, l’entreprise est devenue ce que l’on appelle une Licorne, une entreprise innovante dont la valorisation atteint le milliard de dollars.

OVH ou la licorne 09/02/2019 Écouter

Un reportage de Pauline Gleize.
 

Malgré tout, il reste quelques fleurons et qui remontent très loin. Exemple avec les fonderies de Sougland, à Saint-Michel. Ces fonderies ont été créées en 1543, il y a près de 500 ans. A l’époque, on fabriquait des armures, des épées, des roues de charrues. Aujourd’hui, l’entreprise produit des pièces pour l’industrie, la construction navale, le ferroviaire et le nucléaire. Un tour de force, subsister et même se développer dans une zone industrielle particulièrement frappée par le chômage.

Les fonderies de Sougland 09/02/2019 Écouter

Un reportage d'Ariane Gaffuri et Bruno Faure.

 

Le déclin du modèle industriel a miné l’économie des Hauts de France. Désormais, elle entend rebondir avec la troisième révolution industrielle théorisée par Jérémy Rifkin. Cette révolution se fonderait sur l’alliance des technologies du web et des énergies renouvelables. La région entend favoriser son émergence à travers une mission Rev3, pour troisième révolution industrielle. Rev3 était réuni en convention d’affaires cette semaine au Grand Palais de Lille.

Vers la 3e révolution industrielle 09/02/2019 Écouter

Un reportage de Pauline Gleize.

© RFI/Pauline Gleize