rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti
  • Le philosophe Alain Finkielkraut insulté par des «gilets jaunes»: ouverture d'une enquête par le parquet de Paris
  • Syrie: les Kurdes ne doivent pas être sacrifiés, avertit la ministre française des Armées, Florence Parly (Le Parisien)
  • Bangladesh: l'incendie situé dans un bidonville de la ville portuaire de Chittagong fait neuf morts (police)
  • La Suède a annoncé le rappel de son ambassadeur au Guatemala (communiqué)
  • Syrie: Donald Trump demande aux Européens de rapatrier leurs jihadistes prisonniers
Aujourd'hui l'économie
rss itunes deezer

En Chine l’année du cochon pourrait virer à l’année des vaches maigres

Par Dominique Baillard

Les Chinois entrent demain mardi dans l’année du cochon. Cette grande fête est aussi un pic de consommation et cette année il fera figure de test grandeur nature sur la bonne santé de l’économie chinoise.

Dans l'empire du milieu le passage au Nouvel an est célébré avec une orgie de dépenses, en cadeaux, en voyages et en agapes. Chaque année le budget consacré par les ménages à cette «golden week», explose celui de l'année précédente comme en attestent les statistiques du ministère chinois du Commerce. Ce chiffre a quasiment quadruplé depuis 2008. L’an dernier il était de 140 milliards de dollars. A titre de comparaison, le Black Friday 2018, le pic de la consommation américaine c’était 60 milliards de dollars. Mais cette année ce n’est pas pareil : pas sûr que la frénésie mercantile soit aussi forte que les années passées. La croissance chinoise de 2018, +6,6%, aura été la plus faible de ces 28 dernières années ; et en 2019 cela pourrait être pire comme le laisse présager le calamiteux dernier trimestre de l’année. Ce ralentissement causé entre autre par la guerre commerciale avec les Etats-Unis est très sensible dans l’industrie. Tandis que les services sont encore relativement épargnés.

Les ménages chinois seront donc plus regardants sur leurs dépenses ?

Globalement les Chinois sont plus nombreux que l’an dernier à rentrer dans leurs familles ou à voyager à l’étranger pour cette semaine de bombance. On peut donc penser que leurs dépenses vont mécaniquement augmenter. Mais plusieurs indices démontrent qu'ils font désormais attention. Un exemple avec les achats de baiju, un alcool blanc que l’on boit cul sec pendant les repas de fête: ils ont nettement décéléré depuis le mois d’octobre déplore son principal fabricant. Il a baissé ses prix de 20% sur les qualités supérieures pour sauver sa saison car il réalise le quart de son chiffre d’affaires à cette période de l’année. Les casinos de Macao eux ont l'air confiant : cette année encore les hôtels de la Cité du jeu affichent tous complets. Mais cela ne nous apprend rien sur le montant que les clients sont prêts à flamber. Quant aux bijoutiers, ils sont pessimistes : leurs ventes des babioles porte-bonheur très prisés au Nouvel an, devraient stagner cette année. Les ventes de montres suisses Swatch ont déjà fortement reculé ces derniers mois.

Ce ralentissement de la consommation des ménages inquiète le gouvernement

Et suffisamment pour qu’il prenne des mesures de soutien à la consommation. Depuis vendredi il y a de grosses promotions, de l'ordre d'une centaine d'euros, sur les télés ou les frigos. Une quinzaine de produits bénéficient de ces subventions publiques. D'autres coups de pouce sont dans les tuyaux. Le gouvernement cherche à faire de la consommation privée le principal moteur d'une économie si longtemps dopée aux investissements publics. Cette transition est en cours, les services et les biens de consommation contribuent déjà à plus de la moitié du PIB, l'économie chinoise se rapproche donc de plus en plus de celles de ces partenaires et concurrents occidentaux. En cette année du cochon la Chine espère même devenir le premier marché de détail au monde, devant les Etats-Unis. Une suprématie qui aura son revers. Si les Chinois perdent leur emploi, qu'ils ne peuvent plus s'endetter pour consommer, le moteur de la consommation chinoise fera tousser non seulement l'industrie chinoise mais aussi celle de tous les pays qui exportent vers l'Empire du Milieu.

►En bref

Les Américains aussi ont eu droit cette nuit à leur grande fête de la consommation avec le Superbowl

Cette année ils ont dépensé environ 15 milliards de dollars pour suivre la finale de la saison de football américain. Les grands gagnants sont les diffuseurs télé, leurs spots publicitaires se vendent à des prix records à 5 millions de dollars les 30 secondes.

Le Japonais Nissan renonce à fabriquer son modèle de crossover X Trail dans son usine britannique de Sunderland

A cause du Brexit, le constructeur automobile lui préfère un site japonais. Nissan emploie aujourd'hui 7000 salariés à Sunderland, la moitié des 500.000 voitures qu'ils produisent sont exportées sans droit de douane vers l'Union européenne. Un avantage menacé en cas de Brexit sans accord.

Nigeria: pourquoi l’économie est au cœur de l’élection présidentielle

Les populistes italiens veulent puiser dans les réserves d’or de la banque centrale

Bouteflika à nouveau candidat: va-t-il enfin réformer l’économie algérienne?

Pourquoi l’annulation du mariage Alstom-Siemens énerve les politiques français?

Les deux présidents du Venezuela se disputent le contrôle du pactole pétrolier