rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti
Bonjour l'Europe
rss itunes deezer

«RFI parle arménien», comme une ode à la Francophonie

Par Elena Gabrielian

Radio France Internationale s'envole vers l'Arménie où elle est déjà écoutée sur la FM 102.4 en français et en russe depuis 1995. La nouveauté, c'est qu'à partir de demain, RFI se met à parler arménien. Reporter sur RFI et présentatrice de l'émission « Voisinage européen », Elena Gabrielian présente « RFI parle arménien », une nouvelle émission bimensuelle, fruit de la Francophonie mais surtout de la francophilie.

L’idée même de cette émission est née à quelques mois du sommet de la Francophonie en Arménie. En octobre, Erevan a accueilli les représentants d’environ 80 pays membre de l’OIF (l'Organisation internationale de la francophonie) qu’elle préside actuellement. C’était l’un des événements les plus important de son histoire.

Alors que ce petit pays voisin de l’Europe, de trois million d’habitants, se mettait à la langue française, RFI a décidé pendant une semaine de parler arménien. Et forte du succès rencontré par ce programme pendant le sommet, cette émission revient à nouveau sur la FM 102.4, à Erevan.

40 000 francophones en Arménie mais une majorité de francophiles

Des francophiles mais aussi parfois même des francophones. Il suffit de faire une promenade en pleine centre-ville d’Erevan pour se retrouver sur la place d’Aznavour, entendre ses chansons, voir les voitures françaises, des cafés appelés parisiens, des boulangeries et restaurants français mais aussi l’école Anatole-France et l’université française d’Arménie, le plus grand établissement supérieur français en dehors des frontières de la France. Tout cela en dit beaucoup sur la francophilie en Arménie qui sera évidemment racontée, expliquée et vécue à travers de l’émission RFI parle arménien avec évidemment quelques mots français dans chaque édition.

RFI parle arménien fait aller-retour Paris-Erevan

Au travers de ce voyage, l’émission prend la forme de trait d’union entre les cultures de deux pays, car il y a tout autant de France en Arménie que d’Arménie en France où vit la plus grande communauté arménienne d’Europe : plus de 500 000 Arméniens. Il s’agit principalement des descendants de rescapés du génocide de 1915 dans l’empire ottoman. Mais l’immigration individuelle des Arméniens en France remonte au Moyen Age à l’époque du royaume arménien de Cilicie. D’ailleurs, son dernier souverain, Léon V de Lusignan, était français. Il est mort à Paris et son tombeau se trouve à la basilique de Saint-Denis.

L'enseignement supérieur pour premier sujet

La première émission de RFI parle arménien portera sur « L'enseignement supérieur en France : clé de réussite ? ». Comme dans chaque émission, on commence ou bien on termine par un aphorisme français. Le premier sera celui de Louis Pasteur, « La science n’a pas de patrie ». Mais comme chaque scientifique a ses origines, l'aller-retour Paris-Erevan prend ici racine pour retrouver ces Arméniens qui ont réussi grâce au diplôme français.

Allemagne: quasi-fin du «Soli», l’impôt de solidarité finançant la réunification

Suède: l’histoire d’un jeune réfugié afghan, gardien de chèvres à Stockholm

République tchèque: Prague Pride, une semaine de fête pour les droits des LGBT+

Allemagne: les réfugiés arrivés il y a 4 ans s'intègrent de mieux en mieux

Ukraine: les députés en stage intensif pour apprendre les rouages de la politique

Des villages des Dolomites durement frappés par la tempête Vaia se relancent de manière inédite