rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti
  • Israël bloque 138 millions de dollars pour les Palestiniens à cause de fonds versés aux prisonniers (officiel)
  • Le Premier ministre polonais annule une visite en Israël pour le sommet du groupe de Visegrad (gouvernement)
  • Ukraine: l'Union européenne sanctionne huit Russes pour les incidents en mer d'Azov de novembre 2018 (sources européennes à l'AFP)
Invité Afrique
rss itunes deezer

Le cyclisme en Afrique et la Tropicale Amissa Bongo avec Laurent Bezault (UCI)

Par Magali Lagrange

C'est l'une des plus importantes courses cyclistes, en Afrique. La Tropicale Amissa Bongo se termine ce dimanche 27 janvier. Dix sélections nationales africaines et cinq équipes professionnelles étaient sur la ligne de départ, le lundi 21/1, pour cette 14e édition, composée de 7 étapes. C'est l'occasion de faire un état des lieux du cyclisme sur le continent. Quel est le niveau des courses et des coureurs ? Comment expliquer les disparités régionales ? Laurent Bezault, conseiller Afrique pour l'Union cycliste internationale, répond aux questions de RFI.

Laurent Bezault, conseiller Afrique pour l'Union cycliste internationale (UCI), ici, sur le Paris-Nice en 1993. Eric HOUDAS/wikimedia.org

►Laurent Bezault, conseiller Afrique pour l'Union cycliste internationale.

« Aujourd’hui en Afrique il y a un calendrier continental qui devient de plus en plus fourni, avec des épreuves (cyclistes) de différents niveaux. Notamment, avec deux belles épreuves qui sont un peu au sommet de la pyramide sur le continent, que sont : le Tour du Rwanda et la Tropicale Amissa Bongo. »

«Jamais la Libye n'avait atteint un niveau d'insécurité comme aujourd'hui»

Nacer Djabi: «Bouteflika a éliminé tous les noms qui peuvent lui faire de l'ombre»

Espagne-Maroc: Felipe VI et Mohammed VI scellent leur «partenariat stratégique»

Azali Assoumani (Comores): gagner dès le 1er tour pour montrer la «confiance»

J-P Lacroix (ONU): «Notre rôle c’est d’aider la RDC à retrouver sa stabilité»

J-B Lemoyne: au Tchad: nos forces ont agi dans le cadre du droit international

Alassane Ouattara: «Pas question d’empêcher la candidature de qui que ce soit»

Raids français au Tchad: «Pas de commentaires à faire» (ministre algérien)

Rebelles de l'UFR frappé par la France: «Pourquoi aucune force armée tchadienne ne les a arrêtés?»

António Guterres sur RFI: «Il y a un vent d’espoir qui souffle en Afrique»

Cameroun: «La justice ne peut être rendue qu'en faveur de Kamto» (porte-parole)

M. Ibra Kane (journaliste): «Une page d’histoire importante se tourne» au Sénégal

S. Kaninda (Transparency): «La corruption est un facteur de crise de démocratie»

René Sadi: au Cameroun, «le MRC doit jouer son rôle dans le respect des lois»

Marc Lavergne: au Soudan, on peut avoir «une tentative de sauver le régime en écartant le président»

Elections en Guinée: «La bonne volonté du gouvernement est assez claire»