rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti
  • Le philosophe Alain Finkielkraut insulté par des «gilets jaunes»: ouverture d'une enquête par le parquet de Paris
  • Syrie: les Kurdes ne doivent pas être sacrifiés, avertit la ministre française des Armées, Florence Parly (Le Parisien)
  • Bangladesh: l'incendie situé dans un bidonville de la ville portuaire de Chittagong fait neuf morts (police)
  • La Suède a annoncé le rappel de son ambassadeur au Guatemala (communiqué)
  • Syrie: Donald Trump demande aux Européens de rapatrier leurs jihadistes prisonniers
Afrique Économie
rss itunes deezer

CFAO Retail veut s'implanter davantage en Afrique de l'Ouest et Centrale

Par Stanislas Ndayishimiye

Présent en Afrique depuis 150 ans et spécialisé dans l’automobile, la pharmacie, la technologie ou encore l’équipement industriel CFAO s'est lancé dans le développement de centres commerciaux dédiés à la grande distribution en créant la branche CFAO Retail (commerce de détail) qui a conclu un partenariat avec le groupe Carrefour. Après l’ouverture d’un premier centre commercial en décembre 2015 à Abidjan en Côte d’Ivoire, le tandem poursuit son implantation en Afrique centrale et en Afrique de l’Ouest. 

CFAO Retail et Carrefour ont ouvert leur premier centre commercial à Dakar durant la 3e semaine du mois de janvier. C’est leur 5e espace de grande distribution en Afrique aux côtés de celui de Douala au Cameroun et des trois déjà installés à Abidjan en Côte d’Ivoire. Des espaces où des magasins et des boutiques s’adressent à une clientèle aisée.

Jean-Christophe Brindeau, directeur général de CFAO Retail. « C’est un marché qui est limité, parce que c’est une petite couche de la population qu’on estime entre 5 et 10%, qui nous permet de faire fonctionner ces centres commerciaux et ces magasins Carrefour. D’où l’idée cette année de développer un nouveau format, qui va permettre pour le plus grand nombre d’accéder à la grande distribution moderne et organisée. »

Des magasins discount, c’est-à-dire à prix cassés, moins étendus que les grands centres commerciaux. Ces supeco, comme les appelle CFAO Retail, visent une clientèle au faible pouvoir d’achat, habitué au commerce informel.

« L’idée c’est d’arriver à en ouvrir trois par pays cette année. La cible, c’est le particulier qui souhaite un magasin à côté de chez lui. C’est une offre qui s’adresse aux particuliers et aux professionnels  formels ou informels – qui puissent acheter en gros puisqu’on aura des tarifs au colis, qui seront différent des tarifs à l’unité et qui permettront à ces gens-là de gagner leurs marges, en revendant ces produits à l’unité où ils veulent, au coin de la rue ou dans leurs petites boutiques, etc. »

Les hyper et supermarchés développés par CFAO Retail et gérés par le groupe de grande distribution Carrefour à Abidjan, à Dakar et à Douala emploient directement aujourd’hui au total 1 045 personnes, dont près de 800 en Côte d’Ivoire. Les dirigeants de centres commerciaux sont des expatriés ; mais depuis peu, un Ivoirien a été promu.

Cécile Desrez, directrice des ressources humaines de CFAO Retail.
« Notre stratégie, c’est de recruter au début des gens qui ont l’expérience, qui ont connu la grande distribution dans d’autres régions que l’Afrique. Mais l’une de leurs missions premières, c’est de former les équipes africaines qu’ils ont pour que demain, elles soient capables de prendre la relève. On a donc à la fois un centre de formation dans le premier Mall [centre commercial] qu’on a ouvert à PlaYce Marcory et on a également ouvert des partenariats avec des écoles qui sont basées à Abidjan. Le directeur du magasin de PlaYce Palmeraie est effectivement un des cadres ivoiriens qui était chez PlaYce Marcory et donc qui a pu être promu. »

Dans leur déploiement commun en Afrique, CFAO et Carrefour ne recrutent donc pas en se basant sur un niveau de formation ou d’expérience… Ils évaluent d’abord les aptitudes et les motivations. Et c’est après le recrutement qu’on entre dans un cycle de formation.

Ghana: Accra, l'une des étapes de l'offensive économique allemande en Afrique

Afrique du Sud: quand les communautés font barrage aux compagnies minières

La question de la sécurité aux frontières abordée lors du salon Shield Africa

Lancement d’un Fonds d’investissement pour la qualité de l’enseignement en Afrique