rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti
Afrique Économie
rss itunes deezer

Le retour des touristes en Tunisie

Par Olivier Rogez

2018 : année faste pour le tourisme en Tunisie. La crise touristique consécutive aux attentats de 2015 est bel et bien dépassée. En 2018, le pays a reçu 8,3 millions de visiteurs. Les Européens sont revenus en masse et les Algériens sont devenus des habitués.

Les eaux turquoise des golfes d’Hammamet, Gabès et Tunis font à nouveau rêver les vacanciers du monde entier. Huit millions trois cent mille touristes ont visité la Tunisie en 2018, dont 780 000 français et 600 000 russes. Mehdi Allani est le vice-président de la fédération des hôteliers tunisiens :

« Tous les professionnels s'accordent à dire que l'année 2018 est devenue la nouvelle année référence sur laquelle on peut maintenant se baser. C’est une année plutôt "normale", je dirai. Nous nous rapprochons de nos chiffres d'avant la crise. Donc de 2014. »

Pour surmonter le traumatisme consécutif aux attentats de Sousse et du Bardot en 2015, le secteur touristique a consenti à des efforts considérables, notamment sur les prix. Les touristes reviennent, mais les recettes ne sont pas encore au mieux selon Miled Nabil, patron de l’agence de voyage El Menazeh :

« Les chiffres financiers ne sont pas vraiment terribles, parce que nous avons dû remettre la machine en marche, faire des promos, recontacter les Tour-Opérateurs, les convaincre, leur faire visiter les sites, faire des éduc-tours pour qu'ils voient que la situation s'est rétablie. »

La crise de 2015 a surtout entraîné une modification des flux touristiques. Et ce sont les Algériens qui ont sauvé les hôteliers tunisiens cette année-là. Medhi Allani :

« Après les tristes attentats de juin qui étaient donc en pleine saison, les hôtels se sont vidés d'un coup. Et il y a eu un grand mouvement de solidarité à travers les réseaux sociaux de nos frères algériens, qui sont venus en masse, et qui ont donc sauvé la saison 2015. Ils ont continué à venir en 2016, en 2017, et même en 2018 ! »

2,7 millions d’Algériens sont venus en Tunisie en 2018... Une autre tendance s’est accélérée : le développement du tourisme local. De plus en plus de Tunisiens préfèrent rester chez eux. Mehdi Allani :

« C'est une tendance qui a commencé il y a près de huit ans, et qui prend de l'ampleur. Le mode de vacances a changé. Avant, les Tunisiens allaient plutôt dans des résidences, soit locatives, soit des résidences secondaires. Et puis, ils se sont rendu compte que c'était assez fatigant de passer un mois à gérer toute une maison alors que passer une dizaine de jours dans un hôtel pour le même budget était beaucoup plus reposant. Et c'est cette tendance-là qui se confirme. »

Les recettes touristiques ont rapporté à la Tunisie 1,3 milliard d'euros.

Côte d'Ivoire: WeFi, le sommet ouest-africain pour l’entrepreneuriat féminin

Filière coton en Côte d’Ivoire: le gouvernement recadre Olheol Industries

Gabon: l’État peine à fournir de l’eau et de l’électricité de façon permanente

L'industrie cinématographique marocaine, modèle pour l'Afrique sub-saharienne

Ghana: la TVA à taux zéro sur le textile pour limiter le tissu de contrefaçon