rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti
  • Une répression «genre Tiananmen» à Hong Kong nuirait à un accord commercial déclare Donald Trump
Accents d'Europe
rss itunes deezer

Le défi de l’ouverture à la concurrence dans les chemins de fer

Par Frédérique Lebel

Ce sera pour l’année prochaine ! L’ouverture à la concurrence des chemins de fer français. Une vraie révolution qui découle des directives européennes. Pour l’instant, seules deux lignes à l’international Paris-Venise et Marseille-Milan sont aux mains d’un opérateur franco-italien, Thello. Mais bientôt ce sera possible pour les trains régionaux, puis les TGV. D’où la nécessité de bouger les lignes dans le statut de la Société nationale des chemins de fer, en situation de monopole depuis 80 ans. La réforme de la SNCF et les conditions de travail des cheminots, c’était un des grands chantiers qui ont marqué l’année sociale 2018. Retour sur un projet de loi qui a provoqué une grève de plus de trois mois, signé David Baché.

Et ailleurs en Europe, les chemins de fer se sont déjà ouverts à la concurrence et au privé au Royaume-Uni, en Italie, en Suède, aux Pays-Bas et bien sûr en Allemagne. La Deutsche Bahn qui a servi de modèle pour la réforme de la SNCF. Il faut dire que la compagnie allemande a quelques trains d’avance puisqu’elle a perdu son monopole en 1994. Dans les faits, sur les grandes lignes, il y a très peu de concurrence, mais sur le réseau régional c’est autre chose, un quart des lignes sont exploitées par 450 entreprises privées. L’Allemagne s’imposerait donc comme un modèle à suivre. Mais 25 ans après, on compte un record de trains qui n’arrivent pas à l’heure, les voyageurs sont mécontents et la dette de la compagnie est abyssale. Les explications à Berlin de Julien Méchaussie.

La fuite des cerveaux
Ce n’est pas seulement une réalité en Albanie, c’est un fléau. Les candidats au départ ont pourtant une probabilité proche de zéro d’obtenir le statut de réfugié dans un pays européen, mais qu’importe. Il faut partir, parce qu’aucune promesse ne vous retient au pays. Surtout pour les jeunes qui sont en plus pénalisés par des frais universitaires rédhibitoires. Le pays se vide de ses habitants. Et cela concerne aussi bien les professionnels que les étudiants. Louis Seiller à Tirana.

Une pièce pour stocker
La flambée de l’immobilier les a consacrés. Les garde-meubles ont la côte à Londres. Le nombre d’espaces de stockage a doublé en dix ans et ils sont désormais implantés près du centre de la capitale. Car les locataires l’utilisent presque comme une pièce supplémentaire. A Londres, Marie Billon.

La chronique musique de Vincent Théval
L’année 2019 commence à peine et il est encore temps de se pencher sur les beaux disques parus en 2018. Il s’agit de l’album In circles de Distance Light and Sky.