rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti
  • Climat: António Guterres, le chef de l'ONU se déclare «déçu» par la COP 25, et regrette une «occasion ratée»
  • Handball: les Néerlandaises sacrées championnes du monde en battant l'Espagne par 30 à 29
  • Ski: le Français Alexis Pinturault gagne son premier slalom depuis cinq ans à Val d'Isère
  • COP25: loin de l'urgence climatique, adoption à Madrid d'un accord «a minima» soulignant le «besoin urgent» à agir
  • Crise au Liban: «Il faut que les autorités politiques se secouent» (Le Drian)
  • Pollution atmosphérique en Iran: écoles fermées dans plusieurs villes du pays, dont Téhéran
  • «L'hôpital public se meurt», avertissent 660 médecins prêts à démissionner dans une tribune publiée par le «Journal du dimanche»
Invité Afrique
rss itunes deezer

Expulsions de Congolais d'Angola: «On a une réponse très partielle par rapport aux besoins»

Par Florence Morice

Plus d’un mois après le début de l’opération d’expulsions massives de Congolais depuis l’Angola, l’assistance humanitaire tarde à se mettre en place. Les moyens manquent et pourtant les besoins sont énormes. Caritas a recensé 500 000 expulsés au total. Lorsqu’ils arrivent, blessés ou malades parfois, ils manquent de tout. Pour en parler, notre invitée ce matin est Anna Praz, cheffe des opérations du CICR à Kamako, le principal point d’arrivée de ces populations. Elle répond à Florence Morice.

En Afrique de l'Ouest, «l'État islamique accroît sa mobilité et son pouvoir»

Prix Nobel d'Abiy Ahmed: «Il a eu une sorte de récompense rétrospective»

«Congo Lucha» de Marlène Rabaud : «Ces jeunes savent que leur pays va mal»

Azali Assoumani, président des Comores: «Le contentieux avec la France s’apaise»

Afrique de l'Ouest: «Un journaliste doit toujours garder sa distance critique»

Maria Mashako (MSF): la rougeole en RDC, «il faut une bonne couverture vaccinale»

Mali: «Résister aux dérives de détournement du combat contre le terrorisme»

Soldats français morts au Mali: «Les groupes terroristes vont exploiter l'événement»

Bintou Keita (ONU): «Tout le monde est en train de demander quelque chose qui existe déjà»

«Il faut que notre conscience environnementale s'aiguise, c'est une histoire de survie»

Mohamed El Hacen Ould Lebatt (UA): «L’Afrique doit appartenir aux Africains»

RDC: « Kasaïens et Katangais, pas d'amalgame ! » (le ministre de l'Intérieur)