rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti
Urgent
Cyclisme : Le Français Julian Alaphilippe remporte la 83e édition de la Flèche Wallonne pour la deuxième fois
Tous les cinémas du monde
rss itunes deezer

Emission spéciale Sergio Leone

Par Sophie Torlotin, Elisabeth Lequeret

Il fut longtemps boudé par la critique, accusé d’avoir tué le western ou de faire des films populaires. Il se retrouve honoré à la Cinémathèque française, l’année du cinquantième anniversaire de son mythique Il était une fois dans l’Ouest.

En neuf films, Sergio Leone aura révolutionné le cinéma, bouleversé les codes, étiré le temps et marié les contraires : expérimental et populaire, épure et lyrisme, situations invraisemblables et précision des détails.

Sergio Leone, né en 1929 à Rome, était un enfant de la balle : son père, Vincenzo Leone, réalise déjà des westerns italiens en 1910, sous le pseudonyme de Roberto Roberti. Sa mère, Edwige Valcarenghi, est actrice (Bice Waleran). Il apprend son métier en étant assistant de réalisateurs italiens ou américains, venus tourner à Cinecitta après guerre. Ses trois premiers films seront des peplums avant sa réinvention du western en 1964 avec Pour une poignée de dollars.

Nous recevons Jean-François Rauger, le directeur de la programmation de la Cinémathèque française, qui consacre une exposition et une grande rétrospective au réalisateur italien, conteur génial et inventeur de formes.

Affiche de l'exposition «Il était une fois Sergio Leone» à la Cinémathèque française de Paris, du 10 octobre 2018 au 27 janvier 2019. Cinémathèque française

3 ans après #OscarsSoWhite, quelle place pour les Afro-Américains à Hollywood?

«Rêver sous le capitalisme», ou l’inconscient au travail: entretien avec Sophie Bruneau