rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti
Invité de la mi-journée
rss itunes deezer

Francophonie: pourquoi Michaëlle Jean perd ses soutiens

Par Edouard du Penhoat

Le Canada et le Québec ont annoncé hier qu'ils ne soutenaient plus la candidature de la secrétaire générale sortante Michaëlle Jean, à la direction de l'Organisation internationale de la Francophonie (OIF), lors du prochain sommet jeudi prochain. L’ancienne gouverneure générale sera candidate à sa succession. Pourquoi a-t-elle été lâchée de la sorte si près du but ? Éléments de réponse avec l’invité de la mi-journée de RFI, Christian Bouquet , professeur émérite de géographie politique à l'université de Bordeaux et chercheur au laboratoire des Afriques dans le Monde (LAM).

Istanbul: «L’opposition a gagné la solidarité d’un nombre croissant d’électeurs»

Nicolas Monceau (Turquie): «Une défaite de l’AKP pourrait marquer son déclin»

C. Urjewicz: en Géorgie, le «réel mécontentement d’une population fatiguée»

Trump et l’Iran: «On est dans l’improvisation absolue», estime François Heisbourg

Paolo Artini (HCR): «Il n’y a pas assez de solutions pour les réfugiés»

Elections USA 2020 : « Donald Trump n'a jamais quitté la campagne électorale»

Tensions à Hong Kong: «Pékin ne veut pas d'un nouveau front avec les Etats-Unis»

J-P Béjat (CNRS): Hong Kong, «Les gens veulent le retrait absolu de cette loi»

Incidents en mer d’Oman: «Tout le monde peut avoir intérêt à cacher ses cartes»

J-P Cabestan: «Beaucoup de Hongkongais n'ont pas oublié l'échec d'il y a 5 ans»

Massacre de Sobane: «La responsabilité de l’Etat malien est importante»

Royaume-Uni: «Boris Johnson apparaît à tort ou à raison comme un rempart aux ambitions de Nigel Farage»

Projet de loi sur l'extradition à Hong Kong: «L'ensemble de la société est mobilisée»

Pollution en Méditerranée: «Il faut réduire de façon drastique la production de plastique»

Soudan: «Les milices font le sale boulot que l’armée ne veut pas faire»