rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti
Atelier des médias
rss itunes deezer

(Des)Amours Connectées (première partie)

Par Julien Le Bot

Il faut qu’on vous fasse une confidence. On a eu envie, à quelques jours de la sacro-sainte Saint-Valentin, de proposer une série de deux émissions sur les «amours», mais surtout sur les «amours connectées». Ils se sont rencontrés sur un site comme Meetic, ils s’envoient des sextos tout du long de la journée, voire ils ne cherchent que de simples relations sexuelles en faisant défiler des profils sur des applications de rencontres géolocalisées… Voici donc une traversée sonore sous-titrée : « L’intimité à l’épreuve des swipes, des snaps et des Likes ».

L’intimité aussi vit aujourd’hui une métamorphose sans précédent. Les plus sceptiques d’entre nous diront que, fort heureusement, la séduction, l’amour, voire l’infidélité ou la séparation, c’est vieux comme le monde et ça ne changera jamais. Comme si, quand il est question l’amour ou de désamour, tout se faisait comme avant l’Internet.

Pourtant, à bien y regarder, et à entendre nos contemporains, on se rend compte que les choses bougent. Que les relations se transforment. Il y a de nouveaux usages dans la séduction, des manières d’être et d’aimer, des vocabulaires pour dire le mot et la chose, mais aussi un rapport au temps, à la relation au long cours ou au flirt, qui ont changé.

Pour ce premier volet, nous avons rencontré Juliette, Martine, Florian, Brice et Thomas. Ils ont tous vécu une ou plusieurs expériences amoureuses en ligne. De Tinder à Happn en passant par Chatroulette, toutes ces histoires ont un point en commun : elles ont d’abord débuté sur les réseaux.

Avant même de voir en chair et en os l’être convoité, ils ont d’abord eu affaire à un profil, à des photos, à des tchats. Finalement, la rencontre physique n’est plus nécessairement la première étape d'une histoire ou d’un date, comme on dit, sur les applications de rencontre.

Si ces amoureux connectés sont nombreux, on en connaît tous autour de nous, ça n’a pas été si simple de trouver ces témoignages. Car au milieu de tout ça, il y a aussi beaucoup de pudeur. Ces amoureux modernes nous ont ouvert la porte de leur appartement, chaleureusement. Ils nous ont invité dans leur intimité, on est parfois remonté loin dans les souvenirs.
 

(Rediffusion du 11 février 2017).

Comment le mouvement des gilets jaunes s’organise-t-il en utilisant Facebook?