rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti
Urgent
Eliminatoires CAN 2019 : Madagascar se qualifie pour la première fois de son histoire en battant la Guinée équatoriale (1-0)
Bonjour l'Europe
rss itunes deezer

Pologne: «Kler», un film polémique sur les scandales de l'Eglise

Par Damien Simonart

En Pologne, un film très critique envers l’Eglise catholique bat des records d’affluence au cinéma. Rien qu’en un weekend, près d’un million de Polonais est allé voir Kler, « clergé » en polonais. Cela n’était jamais arrivé dans le pays depuis la chute du communisme en 1989.

Corruption, célibat et pédophilie : ce sont les trois thèmes forts abordés sans aucun tabou dans Kler. Ce film, c’est la vie de l’Eglise, vue de la sacristie. Trois prêtres sont les héros de l’histoire et chacun incarne un vice. Le premier est prêt à toutes les magouilles pour monter en hiérarchie et arriver au Vatican, le second en plus d’être alcoolique est amoureux d’une femme qu’il finit par mettre enceinte et le troisième est pédophile. Tous sont couverts par un archevêque lui-même pervers sexuel et corrompu jusqu’à l’os ! Tout ce qu’il y a de plus noir dans l’Eglise est dépeint dans le film. Le réalisateur Wojciech Smarzowski, réputé pour son cinéma très provocateur, avait déjà fait un film sur la face cachée de la police. Cette fois-ci, il s’en prend au clergé et les scènes d’église ont été tournées en République tchèque, car en Pologne c’était porte close pour les équipes de tournage.

Des réactions controversées

L’Eglise polonaise n’a pas réagi officiellement, mais au cas par cas. Les prêtres traditionalistes qui sont allés voir le film estiment qu’il déforme la réalité et sont assez critiques. D’autres avis sont beaucoup plus virulents. Par exemple, le chef du bureau de la sécurité nationale à la présidence de la République polonaise estime que c’est « un film de propagande odieux tourné à la manière des nazis qui faisaient des films sur les Juifs. » Paradoxalement il reconnaît ne pas avoir vu le film !

Et puis de l’autre côté, il y a ceux qui applaudissent le film et le courage du réalisateur ainsi que des acteurs d’oser critiquer l’Eglise catholique, ici en Pologne, surtout à un moment où les conservateurs nationalistes ont le pouvoir absolu dans le pays. Pour beaucoup de spectateurs, ce film profond et choquant est nécessaire pour enfin révolutionner l’Eglise.

Coïncidence du calendrier...

Une cour d’appel a condamné hier une congrégation religieuse à payer 1 million de zlotys, l’équivalent de 240 000 euros, à une femme de 24 ans qui a été violée à de nombreuses reprises par un prêtre il y a plus de dix ans. C’est un verdict sans précédent en Pologne qui ouvre la voie à toutes les victimes d’actes pédophiles par des membres du clergé. Les deux parties comptent encore faire appel devant la Cour de cassation, mais, ajouté à la sortie fracassante du film Kler, l’Eglise polonaise risque de traverser une longue zone de turbulence. Une manifestation contre les actes pédophiles dans le clergé est d’ailleurs prévue pour dimanche à Varsovie et à Poznan.

Autriche: opposition et société civile vent debout contre le tabac dans les bars

Laboratoire présumé d’armes en Géorgie: la Russie accuse les Etats-Unis

Autriche: dix ans après la mort de son leader, le FPÖ à l'heure du renouveau

Autriche: haro sur Herbert Kickl, le «cerveau» du parti d’extrême droite FPÖ

Hongrie : les goûts de luxe de l’élite au pouvoir ne plaisent pas à tout le monde

Législatives en Lettonie: les pro-russes et les populistes en pole position

Charles Aznavour: «Pour toi, Arménie», la chanson qui marquera tout un pays

Un projet artistique de reconstruction partielle du mur de Berlin émeut l'Allemagne