rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti
Bonjour l'Europe
rss itunes deezer

A Erevan, les Arméniens saluent le départ de Charles Aznavour

Par Constance Léon

A Erevan, des centaines de personnes se sont rassemblées place Charles-Aznavour dans le centre-ville de la capitale arménienne, à dix jours du 17e sommet de la Francophonie où Charles Aznavour devait se rendre aux côtés d’Emmanuel Macron.

L’heure est au recueillement dans les rues d’Erevan. Les restaurants du centre et les haut-parleurs de la place centrale diffusent des chansons de Charles Aznavour. A deux pas de là, des familles entières arméniennes et françaises d’Erevan sont venues déposer des bougies, des fleurs sur la pierre gravée à son nom sur la place Charles-Aznavour. Peu de personnes sont francophones dans les rues d’Erevan, mais la plupart des passants connaissent le nom du chanteur. Ils sont capables de fredonner les paroles de « La bohème ». Plusieurs personnes sur la place Aznavour ont appris le français grâce à ses chansons.

Le Premier ministre arménien Nikol Pachinian s’est recueilli silencieusement pendant quinze minutes, aux côtés de l’ambassadeur de France, Jonathan Lacôte. Ce dernier a déclaré que « tous les Français étaient devenus Arméniens » en apprenant la mort de Charles Aznavour. Pour Nikol Pachinian, le Premier ministre arménien, arrivé au pouvoir en mai dernier après la révolution arménienne, la mort d’Aznavour est « une perte universelle ».

Et les hommages se multiplient aussi sur les réseaux sociaux : en plus du #Aznavour, un #Azanavourian a même été créé

Beaucoup d’Arméniens et de personnes issues de la diaspora arménienne, en France, notamment, rendent hommage au chanteur avec ce hashtag. Un certain nombre utilise d’ailleurs son vrai nom Shahrough Varinag pour rappeler les origines arméniennes de Charles Aznavour.

En Arménie, le chanteur est le symbole de cette diaspora arménienne exilée à l’étranger. Ses admirateurs arméniens citent aussi souvent son engagement pour la reconnaissance par les autorités turques du génocide arménien. Ou encore cette chanson « Pour toi Arménie », écrite après le tremblement de terre qui ravagea Giumri, la deuxième ville d’Arménie en 1988.

D’autres encore citent les paroles de « Comme ils disent », où Aznavour dépeignait la vie d’un homme homosexuel. Une chanson qui touchent particulièrement les Arméniens, dans un pays où les personnes LGBT sont discriminées et voient leurs droits bafoués.

Des passants évoquent aussi comment les chansons d’Aznavour ont aidé le peuple arménien à descendre pacifiquement dans les rues d’Erevan par milliers pour entamer une révolution pacifique en avril et mai dernier, jusqu’à la démission de l’ancien premier ministre Serge Sarkissian.

D’autres hommages en Arménie prévus

Les drapeaux de l’ambassade de France ont été mis en berne. Le Premier ministre Nikol Pachinian a annoncé le deuil national le jour des funérailles de Charles Aznavour, dont la date n’est pas encore connue. Le chanteur sera-t-il enterré en Arménie où son fils se trouve actuellement ? Une marche est organisée ce mardi depuis la fondation Charles-Aznavour jusqu’à la place qui porte son nom.

Autriche: opposition et société civile vent debout contre le tabac dans les bars

Laboratoire présumé d’armes en Géorgie: la Russie accuse les Etats-Unis

Autriche: dix ans après la mort de son leader, le FPÖ à l'heure du renouveau

Autriche: haro sur Herbert Kickl, le «cerveau» du parti d’extrême droite FPÖ

Hongrie : les goûts de luxe de l’élite au pouvoir ne plaisent pas à tout le monde

Législatives en Lettonie: les pro-russes et les populistes en pole position

Charles Aznavour: «Pour toi, Arménie», la chanson qui marquera tout un pays

Un projet artistique de reconstruction partielle du mur de Berlin émeut l'Allemagne