rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti
Invité Afrique
rss itunes deezer

Cheick Sako (Guinée): «Le procès du 28-Septembre se tiendra en temps opportun»

Par Anne Cantener

Neuf ans après le massacre commis au stade du 28-Septembre à Conakry, les victimes attendent toujours un procès. En 2009, les militaires alors au pouvoir avaient très violemment réprimé un rassemblement de l'opposition. Au moins 157 personnes ont trouvé la mort, plus d'une centaine de femmes ont été violées. Aujourd'hui, 10 des 13 personnes inculpées sont toujours en liberté. L'ancien président, Moussa Dadis Camara, vit au Burkina Faso, plusieurs responsables de l'époque occupent toujours des postes officiels, et la préparation du procès avance bien moins vite que prévu. Pour faire le point sur la procédure, nous recevons ce matin le ministre guinéen de la Justice, maître Cheick Sako. Il répond aux questions d'Anne Cantener.

« À l’approche du procès, j’irai voir le président de la République, je proposerai la suspension des personnes inculpées qui occupent des postes à haute responsabilité »

Football: «La FIFA prête à couper une tête à la CAF» (Vincent Chaudel)

Père Bernard Kinvi (Centrafrique): «Ce conflit n’a pas une dimension religieuse»

Burkina Faso: «L'armée reprend la main», pour le porte-parole du gouvernement

Présidentielle en Mauritanie: Sidi Ould Domane, porte-parole de Mohamed Ould Ghazouani, invité de RFI

Ablassé Ouedraogo dénonce la gouvernance «mouta mouta» du président Kaboré

Akere Muna: «C'est à l'État de reconnaître qu'il a dépensé tout son capital de confiance»

Gl. Hanena Sidi (G5 Sahel): «Le matériel n’arrive pas comme je l'aurais souhaité»

Bobi Wine (chanteur et opposant ougandais): «Je prône une révolution pacifique»

Attaque d'un village au Mali: «Nous demandons la collaboration des populations»

«La malnutrition infantile en RDC est l'un des principaux problèmes de développement»

Abdallah Wafy: «En réponse au terrorisme, il n'y a pas que le "tout sécuritaire"»

Gaz et pétrole au Sénégal: l'opposant Ousmane Sonko «charge Macky Sall»