rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti
Invité Afrique
rss itunes deezer

L'influence européenne sur l'Afrique a «fortement baissé» selon Souleymane Bachir Diagne

Par Magali Lagrange

« En quête d’Afrique(s) - Universalisme et pensée décoloniale », c’est le titre du livre que publient, ensemble, le philosophe Souleymane Bachir Diagne et l’anthropologue Jean-Loup Amselle, aux éditions Albin Michel. Les deux hommes y publient des conversations, autour de thèmes comme l’universel, les rapports entre l’Afrique et l’Occident, la religion, le communautarisme... Des sujets sur lesquels ils ne sont pas toujours d’accord. De passage à Paris, Souleymane Bachir Diagne, professeur de philosophie et d’études francophones à l’université Columbia, aux Etats-Unis, répond aux questions de Magali Lagrange.

Présidentielle aux Comores: «Une nécessité de renouvellement de la classe politique»

«Jamais la Libye n'avait atteint un niveau d'insécurité comme aujourd'hui»

Nacer Djabi: «Bouteflika a éliminé tous les noms qui peuvent lui faire de l'ombre»

Espagne-Maroc: Felipe VI et Mohammed VI scellent leur «partenariat stratégique»

Azali Assoumani (Comores): gagner dès le 1er tour pour montrer la «confiance»

J-P Lacroix (ONU): «Notre rôle c’est d’aider la RDC à retrouver sa stabilité»

J-B Lemoyne: au Tchad: nos forces ont agi dans le cadre du droit international

Alassane Ouattara: «Pas question d’empêcher la candidature de qui que ce soit»

Raids français au Tchad: «Pas de commentaires à faire» (ministre algérien)

Rebelles de l'UFR frappé par la France: «Pourquoi aucune force armée tchadienne ne les a arrêtés?»

António Guterres sur RFI: «Il y a un vent d’espoir qui souffle en Afrique»

Cameroun: «La justice ne peut être rendue qu'en faveur de Kamto» (porte-parole)

M. Ibra Kane (journaliste): «Une page d’histoire importante se tourne» au Sénégal

S. Kaninda (Transparency): «La corruption est un facteur de crise de démocratie»

René Sadi: au Cameroun, «le MRC doit jouer son rôle dans le respect des lois»