rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti
Bonjour l'Europe
rss itunes deezer

Déjà 130 jours de grève pour le réalisateur Oleg Sentsov

Par Daniel Vallot

130e jour de grève pour Oleg Sentsov, le réalisateur ukrainien condamné à vingt ans de prison en Russie. Le cinéaste âgé de 42 ans, qui était opposé à l’annexion de la Crimée, demande sa libération et celle de tous les prisonniers politiques ukrainiens emprisonnés en Russie.

Les dernières nouvelles d’Oleg Sentsov ont été données par son avocat et sa cousine. Le premier a pu rencontrer Sentsov dans sa prison, la seconde a publié des extraits d’une lettre que son cousin lui a envoyée. Selon ces deux sources, Oleg Sentsov continue de s’affaiblir même si les compléments alimentaires qui lui sont injectés, avec son accord, permettent de le maintenir en vie.

Selon sa cousine, Oleg Sentsov n’aurait aucunement l’intention de mettre un terme à sa grève de la faim, même s’il avoue ne pas entrevoir d’issue positive à son combat. Quant à son avocat, il a redit qu’il ne souhaitait pas déposer de demande de grâce ou se porter en cassation, car, prétexte-t-il, il ne fait aucune confiance au système judiciaire russe.

Ce qu’il souhaite, c’est sa libération et celle de tous les prisonniers politiques ukrainiens détenus en Russie.

Le Kremlin désintéressé

Pour l’instant, rien ne permet de penser que le président russe a l’intention de faire un geste envers le réalisateur ukrainien. Depuis le début, le Kremlin reste sur sa position : Oleg Sentsov a été reconnu coupable, a été condamné et dans ces conditions il n’y a aucune raison de casser le jugement.

Officieusement, il existe tout de même une piste qui a été évoquée à plusieurs reprises : celle d’un échange de prisonniers avec l’Ukraine. Il y a eu des précédents en la matière, ce qui laisse de l’espoir pour le réalisateur ukrainien. Cette hypothèse a été évoquée lors d’un entretien téléphonique en juin dernier entre Vladimir Poutine et Petro Porochenko, le président ukrainien. Seulement, depuis cette date, le dossier semble bloqué et les relations entre Kiev et Moscou ne se sont pas améliorées.

La mobilisation à l’étranger, jugée inutile

La mobilisation à l’étranger en faveur d’Oleg Sentsov pourrait servir sa cause, mais elle n’impressionne pas les autorités russes. Les pressions diplomatiques exercées par la France n’ont pas donné grand-chose. Pour autant, si Oleg Sentsov est au courant de cette mobilisation, cela doit avoir un impact positif sur son moral.

Autriche: opposition et société civile vent debout contre le tabac dans les bars

Laboratoire présumé d’armes en Géorgie: la Russie accuse les Etats-Unis

Autriche: dix ans après la mort de son leader, le FPÖ à l'heure du renouveau

Autriche: haro sur Herbert Kickl, le «cerveau» du parti d’extrême droite FPÖ

Hongrie : les goûts de luxe de l’élite au pouvoir ne plaisent pas à tout le monde

Législatives en Lettonie: les pro-russes et les populistes en pole position

Charles Aznavour: «Pour toi, Arménie», la chanson qui marquera tout un pays