rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti
Invité Afrique
rss itunes deezer

Sylvain N’Guessan, analyste politique de l’Institut stratégique d’Abidjan

Par Sidy Yansané

Le Parti démocratique de Côte d’Ivoire, formation politique historique du pays fondé par l’ancien président Félix Houphouët-Boigny, paraît plus divisé que jamais. Depuis que son président Henri Konan Bédié a rompu son alliance avec le chef de l’état Alassane Ouattara en août dernier, l’ex-parti unique est confronté à des rivalités internes. Le point d’achoppement repose sur la création du Rassemblement des Houphouétistes pour la démocratie et la paix, un super parti dans lequel doivent se fondre les formations politiques alliées au pouvoir. Et sur le choix du candidat unique de ce RHDP pour la présidentielle de 2020. L’analyste politique de l’Institut stratégique d’Abidjan Sylvain N’Guessan estime que le PDCI est en train de jouer son avenir politique. Il est interrogé par notre correspondant.

Football: «La FIFA prête à couper une tête à la CAF» (Vincent Chaudel)

Père Bernard Kinvi (Centrafrique): «Ce conflit n’a pas une dimension religieuse»

Burkina Faso: «L'armée reprend la main», pour le porte-parole du gouvernement

Présidentielle en Mauritanie: Sidi Ould Domane, porte-parole de Mohamed Ould Ghazouani, invité de RFI

Ablassé Ouedraogo dénonce la gouvernance «mouta mouta» du président Kaboré

Akere Muna: «C'est à l'État de reconnaître qu'il a dépensé tout son capital de confiance»

Gl. Hanena Sidi (G5 Sahel): «Le matériel n’arrive pas comme je l'aurais souhaité»

Bobi Wine (chanteur et opposant ougandais): «Je prône une révolution pacifique»

Attaque d'un village au Mali: «Nous demandons la collaboration des populations»

«La malnutrition infantile en RDC est l'un des principaux problèmes de développement»

Abdallah Wafy: «En réponse au terrorisme, il n'y a pas que le "tout sécuritaire"»

Gaz et pétrole au Sénégal: l'opposant Ousmane Sonko «charge Macky Sall»