rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti
Invité Afrique
rss itunes deezer

Sylvain N’Guessan, analyste politique de l’Institut stratégique d’Abidjan

Par Sidy Yansané

Le Parti démocratique de Côte d’Ivoire, formation politique historique du pays fondé par l’ancien président Félix Houphouët-Boigny, paraît plus divisé que jamais. Depuis que son président Henri Konan Bédié a rompu son alliance avec le chef de l’état Alassane Ouattara en août dernier, l’ex-parti unique est confronté à des rivalités internes. Le point d’achoppement repose sur la création du Rassemblement des Houphouétistes pour la démocratie et la paix, un super parti dans lequel doivent se fondre les formations politiques alliées au pouvoir. Et sur le choix du candidat unique de ce RHDP pour la présidentielle de 2020. L’analyste politique de l’Institut stratégique d’Abidjan Sylvain N’Guessan estime que le PDCI est en train de jouer son avenir politique. Il est interrogé par notre correspondant.

Nobel 2018, le docteur Mukwege: «quand on ajoute l'indifférence à l'impunité»

Elevage et transhumance en Afrique: l’insécurité limite l’accès aux ressources

Dr. Krug (OMS)«On est en train de voir une hécatombe sur les routes africaines»

Etelle Higonnet: «L'industrie doit arrêter d'accepter le cacao issu de la déforestation»

Gilbert Bawara: «Les Togolais n'accepteront pas de détruire leur propre pays»

George Weah: «En 9 mois, on a réalisé plus que lors des 12 ans du mandat précédent»

G5 Sahel: «Nous espérons que les contributeurs répondront à leurs engagements»

Procès Gbagbo: pour Stéphanie Maupas, «la défense a plutôt marqué des points»

«Congo Files»: «Une certaine lenteur, [...] pas une volonté délibérée d’entraver»

Région du lac Tchad: «une montée en puissance de Boko Haram vraiment préoccupante»

Anicet Georges Dologuélé: en RCA, «l'urgence, c'est qu'il y ait la paix et la quiétude»

F. Tshisekedi: avec Vital Kamerhe, nous avons «en tête l'intérêt des Congolais»

A. Agbenonci: Biens culturels, «il faut saluer le courage du président Macron»

Saleh Kebzabo (Tchad): «Il faut un dialogue inclusif sur l'extrême-nord-Tibesti»

Madagascar: «Le candidat Andry Rajoelina a joué très habilement du populisme»