rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti
Vous m'en direz des nouvelles !
rss itunes deezer

Metin Arditi fait tomber les masques

Par Jean-François Cadet

Le nouveau roman de Metin Arditi est passionnant, addictif et haletant. Un livre que l’on a scrupule à délaisser une seconde tant son auteur nous entraine dans une aventure pleine de péripéties et de rebondissements. C’est aussi un livre d’une grande érudition, peuplé de personnages complexes qui empruntent un pont entre la Venise du XVIe siècle et l’Europe d’aujourd’hui. Deux époques qui nous renvoient l’écho d’une même menace qui a pour nom, la peur de l’autre, l’extrémisme, le fanatisme et l’obscurantisme. Sept ans après Le Turquetto, Metin Arditi est de retour sur la lagune. Là encore, il est question de peinture, de religion, et d’intrigues de pouvoir. Carnaval noir de Metin Arditi est paru chez Grasset.

Véronique Albanel est docteur en philosophie et enseigne à Sciences Po Paris et au Centre Sèvres, les facultés jésuites de Paris. Elle est aussi la présidente de l’association JRS-France, le Service jésuite des réfugiés. Elle publie aux éditions de l’Atelier un livre intitulé La Fraternité bafouée, Sortir de la peur du grand remplacement, le livre sort le 4 octobre prochain.