rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti
  • Commerce: Washington lance de fausses accusations pour «intimider» les autres (Chine)
  • Maldives: le gouvernement indique reconnaître la victoire de l'opposition à la présidentielle (officiel)
  • Russie: l'opposant Alexeï Navalny a été de nouveau arrêté dès sa sortie de prison (porte-parole)
  • Internet: le moteur de recherche Google, né en septembre 1998, célèbre ses vingt d'ans d'activité
  • Pétrole: l'Opep et ses partenaires interviendront pour éviter la pénurie sur le marché s'ils le jugent opportun, dit l'Arabie saoudite
  • Australie: les travaux ont commencé sur le chantier du deuxième aéroport de Sydney, qui doit être livré en 2026
  • Hong Kong interdit un parti indépendantiste, le Parti national (HKNP), une première depuis 1997
  • Birmanie-Rohingyas: pour le chef de l'armée birmane, l'ONU «n'a pas le droit d'interférer»
  • Guerre commerciale Washington-Pékin: entrée en vigueur des taxes américaines sur 200 milliards de dollars d'importations chinoises
Bonjour l'Europe
rss itunes deezer

Russie: une émission hebdomadaire à la gloire de Vladimir Poutine

Par Daniel Vallot

En Russie, un nouveau programme de télévision entièrement dédié à la gloire de Vladimir Poutine est diffusé tous les dimanches soir, à une heure de grande écoute. La première chaîne de télévision publique consacre une émission hebdomadaire au nom évocateur : « Moscou, Kremlin, Poutine ».

Vladimir Poutine est déjà omniprésent sur les chaînes de télévision publiques, en temps normal, et a donc droit désormais à une heure entière d’émission consacrée à ses activités de la semaine écoulée, sans aucun recul critique. Toute l’émission semble avoir un seul objectif : montrer le président russe sous son aspect le plus séduisant.

Images « exclusives »

Dans une émission récente, des images « exclusives » du dirigeant russe dans les montagnes de Sibérie où il effectuait une randonnée de près de huit kilomètres. Le journal s’inquiétait alors de la sécurité du président durant ses vacances dans la nature sauvage.

De fait, le clou de cette émission, ce sont des images de Vladimir Poutine, en randonnée en Sibérie, au côté du ministre de la Défense. Le présentateur s’extasie sur la forme physique du président russe, à peine émoussé par ses huit kilomètres de randonnée. Le journaliste chargé de suivre le président s’étonne lui aussi de l’incroyable endurance de Vladimir Poutine.

S’ensuit alors un long développement sur la forme physique du président russe, au cours duquel on apprend que Vladimir Poutine fait une heure et demie de sport par jour, et qu’il nage un kilomètre pour se maintenir en forme.

Objectif : redresser la cote de popularité de Poutine

Bien que Vladimir Poutine soit déjà omniprésent sur les chaînes de télévision russes, cette émission aurait pour but d’aider à redresser la cote de popularité du président russe qui a considérablement chuté depuis sa réélection triomphale en mars dernier. En cause : la réforme des retraites, annoncée le jour du match d’ouverture de la Coupe du monde, et qui reste très impopulaire.

De cette réforme des retraites, il en a d’ailleurs été question dans cette nouvelle émission. Mais là encore, pas question de prendre quelque distance que ce soit avec le discours officiel : le seul interlocuteur invité à s’exprimer sur le sujet est un député du parti pouvoir. Pas question non plus de diffuser les images des nombreuses manifestations qui ont eu lieu pour dénoncer la réforme.

Suisse: les citoyens appelés à s'exprimer sur trois sujets liés à l'environnement

Référendum sur le nom en Macédoine: James Mattis craint une ingérence russe

Italie: Steve Bannon s’appuie sur l’église et Salvini pour conquérir l’Europe

Prisons au Royaume-Uni: les surveillants alertent sur la violence carcérale

La foire de Thessalonique, symbole du rapprochement entre Athènes et Washington

Royaume-Uni: recrutement autorisé pour les saisonniers hors UE dans l'horticulture

Ukraine-Russie: le premier investisseur étranger en Ukraine est… la Russie