rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti
Bonjour l'Europe
rss itunes deezer

La lettre de Marc Dutroux fait frémir la Belgique

Par Laxmi Lota

En Belgique, le pédophile condamné à la perpétuité en 2004, Marc Dutroux, va envoyer une lettre aux victimes survivantes et aux parents des victimes. Et cette lettre, qui doit arriver la semaine prochaine, fait déjà beaucoup de bruit dans le pays.

L’expéditeur de la lettre a traumatisé tout un pays dans les années 1980 et 1990. L’affaire avait même dépassé les frontières de la Belgique à l’époque. Le pédophile avait été condamné à la perpétuité en 2004, notamment pour séquestration et viols sur mineurs avec torture : il demande sa libération conditionnelle depuis 2012, sans succès.

Cette lettre entre dans le cadre de cette demande de libération. Elle a été rédigée par son avocat, Me Bruno Dayez. Marc Dutroux l’a relue, corrigée et approuvée. Dans ce message, il annonce aux familles qu’il est prêt à répondre à toutes leurs questions et même à les rencontrer. Selon son avocat, Marc Dutroux y reconnaît : « son entière et accablante responsabilité notamment dans la mort des quatre enfants ». « Nous ne voulons pas choquer, nous ne voulons pas la guerre. C’est une démarche pacifique », insiste l’avocat.

Les victimes ont déjà réagi

Pour Paul Marchal, le père d’An, enterrée vivante en 1995 par Marc Dutroux, c’est « une stratégie », « montrer des regrets et présenter des excuses fait partie du plan » pour obtenir sa libération conditionnelle. Paul Marchal affirme qu’il lira tout de même cette lettre pour voir s’il y trouve quelque chose de concret.

Sur les réseaux sociaux, de nombreux citoyens, scandalisés, invectivent l’avocat de Marc Dutroux. Alors que Me Dayez écrit, parlant de son client : « Il n’est pas digne de laisser un être humain pourrir au fond d’une oubliette ». La population l’interroge : « Avez-vous pensé à la dignité des enfants violés et assassinés ? » « Relisez-vous maître et sortez un peu de la manipulation dans laquelle votre client vous maintient », peut-on également lire.

Une libération conditionnelle possible

Agé de 61 ans, cela fait 22 hivers qu’il est incarcéré. Selon la justice, Marc Dutroux a effectivement la possibilité d’obtenir une libération conditionnelle depuis 2013. Ce qu’il a demandé dès 2012 et n’a pas obtenu.

Il faut remplir 4 critères pour espérer être libéré sous surveillance : le détenu doit afficher la volonté de s’amender, indemniser ses victimes, reconnaître les faits et avancer un projet de réinsertion. Rappelons aussi qu’il y a d’autres prisonniers détenus depuis bien plus longtemps que Marc Dutroux en Belgique et qui sont toujours emprisonnés : l’un d’eux depuis 38 ans, l’autre a déjà purgé une peine de 46 ans, pour assassinats.

Privé de passeport, l'ancien Premier ministre macédonien se réfugie en Hongrie

L'indexation des allocations familiales au niveau de vie du pays de résidence

Pologne: récupération politique en pagaille du centenaire de son indépendance

Ukraine-Pologne: situation compliquée à la frontière terrestre entre les 2 pays

Défense: démonstration de force entre la Russie et l’Otan en mer de Norvège

A qui sont les ossements humains découverts dans une propriété du Vatican?

Pour avoir privilégié les F-35 américains, la Belgique essuie les critiques françaises