rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti
  • Attaque de Strasbourg: une troisième victime est morte (préfecture)
  • Cisjordanie: deux Israéliens ont été tués dans une attaque à l'arme à feu (armée)
  • France: piratage de «données personnelles» enregistrées sur un site du ministère des Affaires étrangères (officiel)
  • Automobile: la justice européenne juge les nouvelles limites d'émissions pour les moteurs diesel «trop élevées»
  • RDC: un mort à Mbuji-Mayi en marge d’une visite attendue du candidat Félix Tshisekedi
  • «Gilets jaunes»: «Il faut maintenant que le mouvement s'arrête», dit Richard Ferrand (LREM), président de l'Assemblée nationale
  • Jérusalem: un attaquant touche deux membres des forces de sécurité avant d'être tué (police)
  • Un «gilet jaune» tué après avoir été heurté par un camion à Avignon (parquet)
  • Turquie: quatre morts et 43 blessés lors d'un accident de train à Ankara (gouverneur)
Si loin si proche
rss itunes deezer

Brixton, cœur Caraïbe

Par Céline Develay Mazurelle

Il y a 70 ans, en 1948, le Windrush, navire de la Marine britannique, débarquait près de Londres avec à son bord près de 500 Caribéens venus s’installer en Angleterre, pour reconstruire le pays. Beaucoup posèrent alors leurs valises à Notting Hill mais surtout à Brixton, un quartier populaire du sud de Londres. Ils seront bientôt rejoints par des dizaines de milliers d’autres qui feront de Brixton, l’un des hauts lieux de la présence antillaise dans le pays. Dans les années 70, le quartier respirait la Jamaïque au son du reggae et des sound-systems. Il attirait aussi les punks, devenant ainsi un quartier rebelle, fief des contre-cultures à l’anglaise. Or, depuis une quinzaine d’années, comme d’autres coins de la capitale britannique, Brixton change et devient à la mode. Bars branchés, restaurants et clubs remplacent peu à peu les petits commerces d’antan, modifiant le visage de ce quartier mythique. Mais son histoire, singulière et métissée, pétrie de musique et de luttes dans une société longtemps hostile envers ses « Black British », est encore partout présente.
Car sous les pavés de Brixton, Kingston est bien toujours là !
Un reportage de Vladimir Cagnolari.

Y aller :
- En Eurostar, voyage direct depuis le centre de Paris en 2h15. 21 liaisons quotidiennes de Paris Gare du Nord à Londres St Pancras International. Billet aller simple à partir de 39 euros.
 

Avant votre départ :
- Plus d’infos pour découvrir Londres et Brixton sur Visitbritain
- Imprégnez-vous de l’ambiance « brixtonienne » avec Alex Wheatle, surnommé le Barde de Brixton, auteur de romans jeunesse traduits en français, parus aux éditions Au diable Vauvert
- Ecoutez (après notre émission bien sûr ;-), le tour audio-guidé gratuit de Soundmap, avec Alex Wheatle pour guide dans les rues de Brixton
- Allez sur le site du marché de Brixton
- Plus d’infos sur la monnaie de Brixton, le Brixton Pound, avec ses billets à l’effigie de David Bowie né ici ou de Len Garrison, historien noir et grande figure du quartier
- Allez voir aussi du côté de la British Library, qui propose une exposition gratuite, très instructive sur la diaspora caribéenne « Songs in a strange land ». Jusqu’au 21 octobre 2018
- Allez faire un tour au « Black Cultural Archives », centre de ressources consacré à l’histoire des Noirs de Grande-Bretagne, situé à Brixton
- Plongez-vous en musique dans notre playlist 100% Brixton, des Clash aux Specials en passant par Burning Spear et LKJ. Concotée par notre DJ reporter Vladimir !

A la conquête de l’Ouest Canadien: Vancouver, dernier arrêt avant l'Asie (3/3)