rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti
Le coq chante
rss itunes deezer

Maraîchage, agroforesterie et arboriculture dans la commune de NGourane au Sénégal

Par Sayouba Traoré

La commune de NGourane fait partie du département de Kébémer, dans la région de Louga au Sénégal. Avec l’élevage, l’agriculture demeure la principale activité productive de la région et occupe environ 78% des ménages. Ce secteur est dominé par les cultures sous pluies, or l’hivernage dure généralement 2 à 3 mois seulement avec un nombre de jours de pluies utiles dépassant rarement 30 jours. On a, en moyenne, 500 millimètres de pluie, et les précipitations sont inégalement réparties dans le temps et dans l’espace.

Ça, c’est la météo et les facteurs climatiques. Pour le reste, on a des sols sablonneux et même une régression de la qualité des sols, et l’insuffisance du matériel agricole, qui constituent des limites objectives influant énormément sur les rendements d’une agriculture essentiellement pluviale. Toutefois, les activités ne sont possibles que dans des cuvettes maraîchères menacées d’ensablement.

Pour faire face à cette situation de précarité, la mairie de NGourane, les services des Eaux et Forêts, l’ONG SOS Sahel International et ses partenaires ont initié un programme alliant maraîchage, agroforesterie et arboriculture. L’action commence par la création de quatre pépinières communales. Ensuite la sensibilisation et l’encadrement des populations, depuis la préparation du terrain, les plantations, le suivi, jusqu’à la phase délicate de la commercialisation. Un petit périple qui nous mène dans trois villages : NDiaw NDiaw, NGaye NDiawar et NDiengoura.

Le Projet d'appui à la filière de l'anacarde au Mali, le PAFAM (rediffusion)

L’Association pour le développement de l’énergie solaire à Madagascar

Agroforesterie à Notto et fixation des dunes à Guethié Serré, au Sénégal