rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti
  • Injures envers Alain Finkielkraut: un homme a été placé en garde à vue (parquet de Paris)
  • Après le Pakistan, le prince héritier saoudien Mohammed ben Salmane en visite en Inde
  • Etats-Unis: Donald Trump a nommé son nouveau ministre adjoint de la Justice, Jeffrey Rosen
  • Japon: la justice ordonne le dédommagement de 152 évacués de Fukushima à hauteur de de 3,4 millions d'euros (tribunal)
Invité Culture
rss itunes deezer

Le photographe Emanuele Scorcelletti exposé au festival photo La Gacilly

Par Anna Piekarec

A la Gacilly, au cœur de la Bretagne, se tient actuellement et jusqu’au 30 septembre le festival de photo en plein air. Créé il y a 15 ans pour sensibiliser le public à la fragilité de notre planète, malmenée par une industrialisation et une urbanisation galopantes, il présente cet été plus de 600 clichés réalisés par des photographes venus du monde entier. Mais le festival ne se contente pas d’accueillir le temps de l’exposition, les grands ambassadeurs de la photographie. La Fondation Yves Rocher, partenaire de cet événement culturel, dirigé par le maire de La Gacilly, Jacques Rocher, finance de nombreux projets de reforestation à travers le monde. Emanuele Scorcelletti, photographe italien, a suivi avec son appareil photo, l’un de ces projets. De son voyage en Inde, il a ramené des dizaines de clichés. Pour le festival de La Gacilly, il a choisi celles qui lui sont les plus chères.

Julie Bertuccelli, réalisatrice de «La dernière folie de Claire Darling»

«Something We Africans Got», la revue d'art contemporain d'Anna-Alix Koffi