rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti
  • Tennis/Fed Cup: les Bleues sortent la Roumanie (3-2) et s'offrent une finale face à l'Australie
  • Nigeria: deux tués, dont un Britannique, dans une attaque armée au nord du pays, selon la police
  • Arabie saoudite: le groupe Etat islamique revendique une attaque contre un QG des services de sécurité
  • Ukraine: l'humoriste Volodymyr Zelenskiy élu président avec 73% des voix (sondage à la sortie des urnes)
  • Soudan: 7 millions d’euros saisis dans la résidence du président déchu Omar el-Béchir (chef Conseil militaire)
Débat du jour
rss itunes deezer

Erdogan est-il fragilisé?

Par Romain Auzouy

Dans quatre jours, auront lieu des élections présidentelle et législatives cruciales en Turquie. L’actuel chef de l’Etat Recep Tayyip Erdogan est annoncé comme le favori, mais pas sûr qu’il se dirige vers une large victoire. Il pourrait être confronté à un second tour de tous les dangers lors du scrutin présidentiel, et son parti l’AKP pourrait perdre la majorité au Parlement. Celui qui mène la Turquie d’une main de fer depuis quinze ans connaît une baisse de popularité. Pourquoi cet affaiblissement ? L’opposition peut-elle en profiter ? C’est le débat du jour.

Pour en débattre :

- Guillaume Perrier, journaliste spécialiste de la Turquie, auteur du livre « Dans la tête de Recep Tayyip Erdogan », Actes Sud.  Co–réalisateur du documentaire «Erdogan, l’ivresse du pouvoir»

- Jean Marcou, politologue, professeur à Sciences-Po Grenoble. Responsable de la chaire Méditerranée Moyen-Orient et chercheur associé à l'IFEA (Institut Français d'Etudes Anatoliennes) à Istanbul (Téléphone).

Rejoignez Le débat du jour surFacebook ou sur Twitter.

Nouvelle-Zélande: le contrôle des armes peut-il empêcher les meurtres de masse?

Comment lutter contre l’homophobie, le racisme et la haine dans les stades?

Confier les infrastructures de haute technologie à des puissances étrangères?

Humour et second degré vont-ils être les victimes de la chasse à l’information?

La majorité présidentielle peut-elle rebondir grâce aux élections européennes?

Une internationale de ceux qui placent leur pays en premier est-elle possible?