rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti
  • Commerce: Washington lance de fausses accusations pour «intimider» les autres (Chine)
  • Maldives: le gouvernement indique reconnaître la victoire de l'opposition à la présidentielle (officiel)
  • Russie: l'opposant Alexeï Navalny a été de nouveau arrêté dès sa sortie de prison (porte-parole)
  • Internet: le moteur de recherche Google, né en septembre 1998, célèbre ses vingt d'ans d'activité
  • Pétrole: l'Opep et ses partenaires interviendront pour éviter la pénurie sur le marché s'ils le jugent opportun, dit l'Arabie saoudite
  • Australie: les travaux ont commencé sur le chantier du deuxième aéroport de Sydney, qui doit être livré en 2026
  • Hong Kong interdit un parti indépendantiste, le Parti national (HKNP), une première depuis 1997
  • Birmanie-Rohingyas: pour le chef de l'armée birmane, l'ONU «n'a pas le droit d'interférer»
Accents d'Europe
rss itunes deezer

A Lyon, la Gay Pride défie les groupes identitaires

Par Catherine Rolland

Dans une Europe en proie à la montée des conservatismes, il ne fait pas toujours bon être homosexuel. Même en France, les agressions homophobes signalées ont augmenté en 2017.
Pourtant, comme tous les ans, « les Marches des fiertés », les « gay pride », se déroulent dans toutes les grandes villes. A Lyon, ce sera le samedi 16 juin 2018. Sauf que depuis quatre ans, la Préfecture interdisait le passage dans le quartier du Vieux Lyon, avançant des problèmes de sécurité liés au terrorisme. Les associations LGBT, elles, dénoncent une autre réalité : la présence de groupuscules fascistes et homophobes. Daphné Gastaldi.

Quelle est la situation ailleurs en Europe ? Selon un sondage, seuls 47 % des couples gays osent se tenir la main dans les rues européennes. Pourtant, il y a un monde entre les très modernes Pays-Bas, premier Etat à reconnaître le mariage pour tous et les pays de l’ex-bloc soviétique, conservateurs. Les petits pays baltes font figure d’exception à l’Est. L’homosexualité y est de mieux en mieux acceptée. Même s’il n’y a encore aucune avancée législative pour permettre l’égalité entre tous. Marielle Vitureau.

Le Parc de la corruption à Kiev. L’Ukraine est encore loin d’être débarrassée de la corruption qui touche des pans entiers de la société. En 2017, Transparency International classait l’Ukraine 130ème sur 180 pays en termes de corruption. Et ce n’est pas près de s’arranger : le président Porochenko bloque, depuis des mois, la création d’une Haute Cour anti-Corruption. Pour expliquer la corruption d’une manière simple et divertissante, des activistes ont donc installé un Parc de la Corruption au cœur du Jardin Botanique. Sébastien Gobert.

Le parc ludique de la corruption installé dans le jardin botanique de Kiev. © Sébastien Gobert

L’Europe éclatée après le G7. Une Union européenne face à l’unilatéralisme de Trump et l’arrivée au pouvoir de populistes anti-Bruxelles, c’est le gros dossier européen à la Une de Courrier International, cette semaine. En feuilletant les pages de l’hebdomadaire, vous trouverez aussi le long récit sur l’incendie de la tour Grenfell, un an après ou encore la confession étonnante d’une star du football allemand, Per Mertesacker. Avec Sébastien Hervieu.

Le choix musical de Vincent Théval, Get Well Soon Nightmare N°2 (Dinner at Carinhall) (Allemagne)

 

Les eurodéputés votent contre la Hongrie, «menace des valeurs de l’Union»